C’est drôle parfois les sondages …

Il donnent des résultats qui ne doivent pas forcément faire plaisir aux sondeurs … Lire la suite

Publicités

SAMEDI ! C’EST DEMAIN !

— … — … — … — …

L’association SOS Méditerranée appelle les petits poissons citoyens à soutenir l’Aquarius ce samedi partout dans notre grand bassin !

aquarius

 »  Ils arrivent par milliers ! Ils ont des complices qui les transportent par bateau ou leur font passer les cols de nos montagnes ! Ils envahissent nos plages ! Ils occupent nos campagnes ! Ces sinistres personnages voudraient nous faire croire qu’ils sont en danger de mort ! Ne nous laissons pas faire ! Notre réaction doit être à la hauteur de la menace qu’ils représentent ! Laissons-les périr en mer ! Ils n’avaient qu’à rester dans leurs aquariums ! Ils ne sont pas les bienvenus ! Lire la suite

Couture et questions de survie …

La nuit dernière j’ai cru que j’allais mourir de froid ! C’est pourquoi ce matin j’ai ressorti l’édredon de l’armoire. Oui, je suis comme ça, quand j’ai froid je cherche la chaleur, quand la faim me tenaille je me mets en quête de nourriture, quand l’oxygène manque dans l’eau de mon bassin je sens que je suis en danger et je lutte pour ma survie. Vous me direz qu’elles sont un peu basiques, primaires, reptiliennes, mes réponses, mais vous, comment faites-vous quand vous étouffez ? Vous n’entendez aucun signal d’alarme ? Vous ne réagissez pas, vous vous laissez mourir !?

Lire la suite

Les jours d’après, quelle affaire !

muguet

C’était le 1er mai et comme tous les premiers mai, les petits poissons rouges nageotaient ensemble dans le bassin. Ils défilaient pour la fête du travail, ils célébraient  la journée interbassin des petits poissons travailleurs. Oui, les petits poissons rouges ont des traditions auxquelles ils tiennent, cette date est très importante pour eux. Bien sûr, les poissons-policiers étaient là pour éviter tout débordement. C’est leur mission, leur rôle. C’est pour cela qu’ils existent, nous protéger des déferlements. En règle générale ils font ça pas trop mal. Lire la suite

Vacances

Le jour se lève, je me réveille au son du clapotis de l’eau et des lueurs du soleil qui passent à travers sa surface. Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais ce matin je suis de bonne humeur. Je me sens bien. Je prends mon petit-déjeuner et je me prépare pour aller faire un petit tour dans mon bassin. C’est les vacances tout va bien. Lire la suite

Pourquoi la grève des cheminots est une grève pour l’intérêt général ?

Train en gare d'Ussel

Un train Intercités assurant la liaison Clermont-Ferrand-Bordeaux en 2009. Depuis 2014, faute d’entretien de la voie, plus aucun train ne parcourt cet axe transversal majeur.

Les cheminots se sont engagés dans un mouvement de grand ampleur. Leur grève est d’intérêt général parcequ’ils se battent pour le service public du rail, qui est notre bien commun.

On nous dit que la SNCF coûte trop cher, 200 euros par Français paraît-il. Mais se pose-t-on la question du coût pour chaque Français de l’entretien et du développement du réseau routier en France ? Il est pourtant bien supérieur au « coût » de la SNCF ! Le seuls coût des travaux réalisés par le secteur privé sur le réseau routier en France étaient évalués à plus de 14 milliards d’euros en 2009, sans compter les importants coûts d’entretien, nettoyage, rénovation, déneigement etc. qui sont souvent assurés directement par l’État et les collectivités, or ces coûts sont eux aussi importants. Mais nous avons raison de ne pas raisonner en terme de coûts, pour le réseau routier comme pour le réseau ferré, car ces réseaux sont également indispensables à la vie du pays, pour le transport des personnes et des marchandises ainsi que pour l’aménagement du territoire. Imagine-t-on un instant de fermer les routes non rentables parce qu’on estime que leur entretien coût trop cher ? Non. Tant qu’il y a des gens au bout de la route, elle est entretenue par l’État et les collectivités, qui y font faire les travaux nécessaires, sans facturer aux voyageurs ou aux transporteurs un quelconque droit de passage, sans rechercher un impossible équilibre financier pour cette activité de service public, et sans vouloir fermer les routes qui ne voient passer qu’un faible nombre de véhicules. Le réseau ferré, comme le réseau routier fait partie de notre patrimoine commun indispensable. Il doit être maintenu et développé, ce qui ne représente pas un coût mais un investissement d’avenir.
Lire la suite