Le grand Monopoly de l’ « Union Citoyenne » à Villejuif

Bourse_du_travail_VillejuifLes élus présents en Commission 1 le 28 janvier dernier ont eu la surprise de découvrir que la ville de Villejuif se lance dans une vaste opération de vente de son patrimoine sur les deux prochaines années. Symbole de la confusion avec laquelle se gèrent ces opérations, la liste des biens à vendre inclut le 15 rue Jean Jaurès, soit la Bourse du Travail, et le 55 avenue de Verdun, bâtiment hébergeant la Croix-Rouge.
Flou artistique sur la Bourse du Travail

Une partie de la majorité, la tendance Lipietz, nous assure aujourd’hui que ces adresses se sont trouvées là par erreur. Si erreur il y a, cela montre un grand amateurisme dans la façon dont les affaires de Villejuif sont gérées, car les sommes en jeu et les enjeux fonciers et politiques sont extrêmement importants pour une telle opération de cession. Si ces bâtiments ne se trouvent pas là par erreur, le démenti apporté par la tendance Lipietz de la majorité montre tout simplement qu’ils n’ont aucunement la main sur la politique foncière de la ville. De façon assez absurde d’ailleurs, tout en démentant le projet de vente, l’Avenir à Villejuif appelle à manifester avec la CGT contre ce projet…montrant par là qu’ils ne croient pas eux-mêmes à leur propre démenti. Voilà qui est bien flou…

D’ailleurs, aucune des trois autres tendances de l’UC n’a jugé utile de démentir ces ventes sur leurs sites ! Le Maire, d’ailleurs, admet dans une lettre envoyé au secrétaire général de l’UL CGT et publiée sur sa page Facebook qu’il « travaille sur divers scenarii », afin de « trouver les meilleures solutions pour garantir les niveaux de services proposes sur notre territoire » sans toutefois « porter atteinte a la bourse du travail ». Voilà qui est bien peu clair ! Bien loin en tout cas du « Bien entendu, rien de rtout ça n’est vrai » de la tendance Lipietz. Bien difficile de de savoir qui décide et comment, entre une Première adjointe dont la délégation inclut entre autres « Urbanisme et Patrimoine » mais qui dit ne pas être au courant de ce projet de cession, un Maire qui signe un document prévoyant la cession mais assurant ensuite qu’il « travaille sur divers scenarii » …

Alors que doivent comprendre les villejuifois ? Que le Maire décide seul sans même informer sa première adjointe ? Que la communication est impossible entre les élus de la majorité ? Que dans le contexte financier très difficile les nouveaux élus sont incapables de prendre des décisions communes et de s’y tenir plus d’une journée ?

Pour le Parti de Gauche, au vu du manque de clarté du pseudo-démenti apporté par le Maire et par le groupe Gandais-Lipietz, nous nous opposons fermement à la vente de la Bourse du Travail, un outil important pour le mouvement syndical à Villejuif, et nous appelons à rejoindre la manifestation de la CGT le 6 février, à 18 heures, devant la Mairie.

Affaire à suivre…

Publicités

Une réflexion sur “Le grand Monopoly de l’ « Union Citoyenne » à Villejuif

  1. Pingback: Annulation du Conseil Municipal du 6 février: « C’est pas ma faute, c’est les autres !  | «PG Villejuif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s