ΕΛΠΊΖΩ et mots en É …

Ils voulaient les voir ramper,

Les mettre plus qu’agenouillés.

Peut- être même les faire crever,

Faire passer l’envie d’ rêver …

On se sentait rassurés, assommés .

Dans nos p’tites vies formatées

La crise était bien gérée …

 Diffusée, imprimée …

Pourtant loin de nos cités,

Des hommes les ont affrontés.

Loin, très loin de nos quartiers

Certains se sont relevés.

Ils ont osé contester

L’ordre imposé des banquiers.

Étaient tellement affamés

De justice, de liberté …

Dans ma ptit’ tête surchaufée

Ça n’arrête pas de penser

Que ce peuple a rallumé

Des causes justes le feu sacré.

Je me remets à rêver …

Moins de mal à respirer …

Me remets à espérer …

Recroire en l’humanité …

ευχαριστώ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s