10 000 …

Fuyant le tourbillon du malheur ils ont remonté le torrent déchaîné. Nageant à s’en faire exploser les branchies ils ont fui l’ouragan de fureur. Se laissant balloter par les flots ils ont remonté le courant de détresse. Luttant de toutes leurs petites forces ils ont affronté l’épouvantable déferlement d’horreur et de désolation. Mais ils se sont perdus, ont perdu leur parents … Faibles proies … 

L’autre matin, une nouvelle effrayante dans le journal : 10 000 poissounets ont disparu dans notre grand bassin. Personne ne sait ce qu’ils sont devenus. On a bien quelques hypothèses : ils se seraient échoués dans un fossé, seraient retenus dans un filet, se seraient fait engloutir par un torrent boueux … 10 000 tout-petits poissons ! Ça en fait des égarés ! Des dispersés… désorientés ! Des kidnappés contraints forcés !

Quand cessera donc cette guerre qui fait éparpiller les bancs, couler les petits poissons, sombrer nos bassins ? Quand nous réveillerons-nous de cette indifférence qui nous fait croire que ce qui se passe dans le bassin d’à côté ne nous concerne pas ? Quand donc tous les petits poissons de tous les océans  s’uniront-ils  pour dire que la vie des poissounets est bien  plus importante que toutes les montagnes de dollars, d’euros, d’or et de pétrole du monde ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s