Son ennemi c’est la finance …

Après les avoir bien appâtés, ferrés, pris dans leurs filets, les loups de mer veulent encore aller plus loin, ils ont décidé d’abandonner les petits poissons aux requins.
Amis petits et grands poissons rouges la réalité est cruelle mais nous devons la regarder bien en face : nous avons été piégés et si nous ne nous unissons pas nous allons tous périr car nous avons été menés en bateau, roulés dans la farine et maintenant  l’huile devient bouillante. La friture sera terrible. Elle aura le goût du sang, elle aura le goût de la mort. Certains dans le banc veulent encore les croire mais que leur faudrait-il de plus pour prendre conscience du danger qui nous menace tous ? Une autre tempête ? Un raz de marée encore plus fort ? Un tsunami ? D’autres naufrages ? N’avons-nous pas encore touché le fond ? Les eaux ne sont-elles pas encore assez troubles pour eux ? Qu’attendent-ils ? À quel niveau de la plongée dans le reniement le réaliseront-ils ? Le stade de la colère n’est-il pas suffisant ? De quoi ont-ils besoin pour enfin s’apercevoir qu’ils ont été trahis, dupés, grugés, possédés, couillonnés, dindonnés, embobinés ? Un peu plus de coups de matraque peut-être ? Un peu plus de gaz sans doute ? Un autre 49-3 éventuellement ? Un petit poisson mort en défendant ses droits probablement ?
Comment peut-on en arriver là ? Manquer autant à sa parole ? Renier tous ses engagements et ses valeurs ?  Comment avons-nous pu croire à leurs discours, leurs boniments, leurs bobards ? Il n’y a pas d’autre solution nous répètent-ils à longueur d’onde. Le chant des sirènes est si beau accompagné du tintement des cloches d’or des navires des grands capitaines …
Petits et grands poissons rouges mes amis je vous le dis aujourd’hui sans haine et sans violence notre ennemi c’est la finance ! Elle nous est hostile, nous malmène chaque jour un peu plus , elle possède une armée efficace, elle est défendue par de funestes soldats.  Cet adversaire est hyper- puissant et contre lui si nous ne nous unissons pas je crains bien que tous les combats menés par-ci par-là ne seront que coups d’épée dans le tourbillon qui nous engloutira tous. Si nous ne résistons pas unis, petits et grands poissons rouges, nous crèverons ensemble.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s