Ils font leur rentrée politique !

Suffit plus d’être vert de rage, de voir rouge tout seul dans son bocal. Il me faut tirer de but en blanc, annoncer clairement la couleur : Nous sommes au pied du mur. Prêtons l’oreille aux uns et aux autres et surtout aux petits poissons qui nous tournent le dos et qui baissent les bras aveuglés qu’ils sont par la poudre aux yeux que leur jettent les médias et certains «  sauveurs ».

Creusons-nous la cervelle, mettons tous la main à la pâte, arrêtons de nous bouffer le nez, de nous casser du sucre sur le dos, de nous prendre la tête , volons-nous dans les plumes, montons tous sur nos grands chevaux, cherchons-nous des poux dans la tête, traquons les petites bêtes des uns et des autres tant qu’il le faut pour enfin en revenir à nos moutons ! Il y a urgence ou nous y laisserons tous notre peau ! Mettons les pieds dans le plat un bon coup mais ne laissons plus noyer les petits poissons ! Fini de gober les mouches, de bailler aux corneilles, de se faire plumer, d’avaler des couleuvres ! S’il est vrai qu’entre chien et loup on a du mal à y voir clair  on en n’est quand même pas encore arrivé à être myope comme une taupe ! Je ne suis pas prêt à me jeter dans la gueule du loup sans réagir ! Ce n’est pas pour autant que je laisse carte blanche ou que je donne le feu vert aveuglément à quel que grand et gros poisson aussi rouge et /ou vert qu’il se prétende.

Quelle mouche m’a piqué vous demanderez-vous en lisant ces lignes ? Et bien c’est que j’en ai assez des conseils de tous les bisons futés, de toutes les grenouilles de bénitiers, des bandes de chacals, des chevaux de Troie qui veulent me faire croire que la nuit tous les chats sont gris ! Que voulez-vous j’ai un caractère de cochon, je fais parfois ma tête de chien mais ce qui est évident pour moi à présent c’est que je ne veux plus jouer au chat et à la souris. S’il faut vous le crier comme un putois alors voilà : En 2017 il va souffler un vent mauvais à décorner tous les bœufs, ça va puer encore plus fort qu’un troupeau de boucs ! Il faut absolument que les choses soient dites clairement avant les deux tours du manège présidentiel et législatif. Les petits poissons refuseront de faire les ânes pour avoir du son, ils ne marcheront plus ni à la carotte ni au bâton, il ne faudra plus leur raconter de salades et leur dire que toutes ces histoires sont trop compliquées pour eux, que ce  ne sont pas leurs oignons.

Non, les petits poissons veulent la vérité, celle qu’on leur cache, celle qui n’est pas toujours bonne à dire, celle qui fâche mais qui permet aussi de connaître le danger pour s’y préparer et l’affronter, celle qui permet de retrouver l’estime de soi, de remettre à zéro les compteurs pour se reconstruire et retrouver son intégrité, sa dignité. Si on commençait déjà par leur dire que la gauche et le PS ce n’est pas kif-kif bourricot ni dans les petits ni dans les grands bassins et que l’on se refusera à écouter le chant des sirènes frondeuses et autres joueurs de pipeau charmeurs de serpents ? Ce serait déjà un bon début non ? Oh je vois d’ici les réactions, certains vont encore me répondre que je suis un petit poisson idéaliste, utopiste … l’idéal, les idéaux, les chemins des possibles … À mon avis, il est grand temps de les retrouver, de faire les mises à jour nécessaires. Que vous soyez petits ou grands poissons, au travail tous les poissons rouges ! L’heure est au courage. Bonne rentrée à tous !WP_20150501_001

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s