Le 31 Mars, à Cachan, venez parler de planification écologique avec la France Insoumise !

Ce vendredi 31 mars à 20h, à Cachan (Maison des Association, 9 rue Amédée Picard) en présence de Martine Billard, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, et Djamel Arrouche, candidat FI aux législatives sur la 11è circonscription du Val-de-Marne, vous proposent une rencontre sur le thème de la planification écologique et de la règle verte.

MartineDjamel

Le programme de la France Insoumise s’attaque avec détermination et sérieux aux 3 urgences fondamentales de notre temps :

  • l’urgence démocratique
  • l’urgence sociale
  • l’urgence environnementale et écologique.

L’écologie, selon notre vision, n’est pas une « surcouche », une option ajoutée, accrochée à une politique générale. Au contraire, il s’agit d’une thématique complètement intégrée à notre programme, l’Avenir En Commun ; elle trouve ainsi sa place dans les domaines institutionnel, économique, sanitaire, budgétaire, politique,…

Nous vous invitons à consulter nos livrets thématiques traitant de ces questions :

LivretsEco

Si vous souhaitez approfondir, rendez-vous sur notre dossier écologie ; visionnez notre « Salon de l’Ecologie« , notre « Esprit de Campagne« , ainsi que la récente audition de Jean-Luc Mélenchon au Pandalive de la WWF, une association de référence.

Ainsi, ce vendredi, Martine Billard et Djamel Arrouche reviendront sur les fondamentaux écologiques de notre programme.

Ils souligneront la nécessité de conduire la transition énergétique au moyen notamment de la planification écologique. Ils rappelleront que cet objectif nécessite à la fois des compétences, des ouvriers qualifiés, des techniciens, des ingénieurs, ainsi qu’une détermination sans faille face à l’hégémonie de la finance.

Bien sûr, les medias focalisent sur l’élection présidentielle, mais il est essentiel d’avoir le plus grand nombre possible de députés préoccupés par la préservation de l’environnement et de notre planète, le patrimoine commun à l’humanité toute entière. Vous pourrez compter sur Djamel pour défendre les projets à la fois sociaux et non productivistes lorsqu’il tiendra son poste à l’Assemblée Nationale !

 

Avec Liem Hoang Ngoc et Djamel Arrouche, belle soirée politique ce jeudi 23 Mars 2017 à Villejuif, l’Insoumise, pour parler d’Europe !

Liem Hoang Ngoc, maître de conférences, ancien député européen, fondateur de la Nouvelle Gauche Socialiste, en charge des questions économiques au sein de la France Insoumise, a exposé la dimension européenne du programme de la France Insoumise, l’Avenir en Commun, devant une assistance dense d’environ 65 personnes, composée d’Insoumis-e-s Villejuifois-e-s mais aussi de visages nouveaux !

Oui, incontestablement, la dynamique de la France Insoumise va grandissante, et atteste de la grande forme de la candidature de Jean-Luc Mélenchon !

_DSC0007-2

Liem Hoang Ngoc et Djamel Arrouche

Pour ce débat très ouvert, riche de questions/réponses avec la salle, il était accompagné de Djamel Arrouche, candidat investi de la France Insoumise dans notre 11ème circonscription du Val-de-Marne.

Notre projet européen se situe Aux antipodes de l’Europe libérale défendue par les libres-échangistes, pro-CETA, pro-TAFTA ; il se distingue clairement distinct de celui de la droite nationaliste qui rejette toute idée d’Europe quelle qu’elle soit. Notre programme appelle une Europe sociale, démocratique, et écologique. Pour l’atteindre, nous proposons une démarche en 2 phases :

  • La première, appelée plan A, consiste en une sortie concertée des traités par le moyen de la négociation.
  • Au terme d’un délai défini préalablement, les résultats de cette négociation avec nos partenaires seront présentés au peuple. Celui-ci sera convoqué par referendum pour décider si la position atteinte lui convient ou bien s’il y a lieu de sortir de l’union européenne (plan B).

Cette volonté de renégocier les traités n’est donc en rien un propos clientéliste, ou électoraliste, puisque dans tous les cas, nous prévoyons qu’une consultation populaire valide ou non le résultat de nos négociateurs. Non, Jean-Luc Mélenchon n’est pas François Hollande qui avait promis de revoir les traités et n’en a pas touché une virgule, fervent dirigeant convaincu qu’il fut de la politique de l’offre !

Ainsi ce double plan, A et B, comporte une incontestable dimension technique économique. Mais ne nous y trompons pas, il est avant tout politique, tant sa réussite dépend de la qualité du rapport de forces que nous serons en mesure d’opposer à l’Allemagne, qui de son côté n’a aucun intérêt à ne pas assouplir le cadre ordo-libéral (imposer le libéralisme par la loi) dans lequel l’Europe s’étouffe littéralement. Pour autant, notre détermination à la sortie si besoin était, demeure totale, et ne doit pas inquiéter. La phase de négociation a toutes les chances d’agglomérer à nos vues de nombreux pays d’Europe du sud qui présentent des configurations similaires aux nôtres en matière économique et démographique.

Il a été rappelé que les traités ne sont pas suivis, même pas par l’Allemagne. Pourquoi alors s’imposer un régime draconien pour entrer dans un corset de toutes façons beaucoup trop petit ? La dette continue de croitre malgré la réduction des dépenses publiques, résultat des accumulations bancaires. L’austérité ne mène nulle part qu’à la souffrance du plus grand nombre ; et, au-delà de l’austérité,  Il convient par conséquent d’aborder sereinement mais avec détermination les questions de la dette, de la maîtrise du système bancaire, de l’inflation,…Il faut se libérer à tout prix du pilotage par des tableaux de bord qui nous impose la modération salariale pour la baisse du coût du travail, la mise en œuvre de réformes structurelles si douloureuses socialement.

De nombreuses questions ont fusé de la salle, les échanges ont été riches avec les deux intervenants ; certaines furent plutôt techniques : maîtrise des flux de capitaux, concept de monnaie commune, loi de séparation bancaire, mesures prudentielles, six pack, Bâle 3…D’autres furent plus politiques : rôle de l’état en matière de pilotage bancaire, Europe et écologie, rapports de forces intra-européens en l’état actuel des choses, est-il risqué de sortir de l’Union Européenne ?

Sur ce dernier point, la France Insoumise rappelle que la Grande Bretagne n’a pas fait l’objet d’attaques spéculatives après le Brexit. Une sortie ordonnée de l’Europe se matérialiserait par un système de change propre à tous les pays membres qui nous accompagneraient, assorti d’un fonds de réserve commun.Elle permettrait aussi et surtout de recouvrer les marges de manœuvres qui font défaut pour retrouver le chemin du plein emploi et des investissements publics nécessaires aux ambitieuses politiques sociales et écologiques que nous voulons mettre en oeuvre.

Cette belle soirée aura permis de montrer à celles et ceux qui en doutaient encore la solidité et le sérieux de nos thèses. Elle aura également été l’occasion pour Djamel Arrouche de se présenter comme un candidat combattif, qui saura défendre les intérêts du plus grand nombre une fois élu député, fidèle aux principes de la France Insoumise !

_DSC0015-2

A noter, la vidéo de la soirée sera prochainement disponible. D’ici là, nous vous invitons à soutenir notre effort de campagne en acquérant le livre de Liem, « Un Insoumis devrait dire ça… » qui présente dans les détails le contenu du programme économique de la France Insoumise.

 

 

La dynamique JLM2017 s’accélère dans tous le pays, mais aussi à Villejuif !

L’exercice n’est pas facile ; et c’est vrai, au demeurant, pour tous les candidats en lice. Il est même frustrant par nature, car comment aborder des thématiques diverses en très peu de temps ? Au-delà de la forme, qui ainsi présente une vision étriquée de la politique, il demeure absolument contestable dans le fond, par le déni de démocratie qu’il contient en éludant arbitrairement de la confrontation plus de la moitié des candidats. Décidément, il est plus que temps d’en finir avec cette détestable 5ème république !

 

Pour la France Insoumise, la difficulté est double : car notre programme, l’Avenir en Commun, se donne pour objectif de changer les choses, de répondre aux urgences démocratique, sociale, et écologique, en bouleversant les lignes, en créant les rapports de force nécessaire, en proposant des propositions -bien que chiffrées- audacieuses dans leur construction, dont l’exposé précis se prête mal au format de ce type d’émission.

Pour autant, ainsi que veulent bien le reconnaître les éditocrates (ont-ils le choix tant l(évidence est criante) qui habituellement nous sont tant défavorables, Jean-Luc Melenchon a dominé le grand débat télévisé hier soir. Il a pu, dans le cadre imposé, exposer au mieux nos grandes lignes directrices, avec le niveau technique adéquat tout en y apportant le souffle lyrique qui montre l’humanité de nos ambitions, par oppositions aux eaux sombres et glacées de nos contradicteurs qui abordent les grands enjeux avec une effrayante froideur comptable.

debat

Cette réussite, conjuguée au succès du défilé de samedi dernier pour la 6ème république, achèvent de positionner notre candidature dans une position favorable dans la dernière ligne droite de la campagne.

Villejuif Insoumise ne reste pas inactive, et vous rappelle qu’elle organise ce jeudi 23 mars dans notre ville une réunion publique avec Liem Huong Ngoc, responsable des questions économiques à France Insoumise, et Djamel Arrouche, notre candidat aux législatives !

Venez nombreux, à jeudi !

carton web liem 2017(1)

 

 

Le 18 Mars, la France Insoumise « avait Bastille », pour la 6ème République !

18mars (3)

« Je savais que vous seriez là » pour ouvrir son discours, et un extrait de « Shakespeare » de Victor Hugo, dans lequel le grand écrivain annonçait « préférer la nuit à l’autorité des flambeaux » pour le conclure :

La Révolution, c’est la France sublimée
Il s’est trouvé qu’un jour la France a été dans la fournaise
Des fournaises de certaines martyres guerrières font pousser des ailes

et de ces flammes cette grande géante est sortie archange
Aujourd’hui pour toute la terre la France s’appelle Révolution
Et désormais ce mot Révolution sera le nom de la Civilisation
jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le mot Harmonie
Oui ! Tous et toutes autant que nous sommes, grands et petits
Puissants et méconnus illustres et obscurs
Dans toutes nos œuvres bonnes ou mauvaises
Quelles qu’elles soient
Poèmes Drames Romans Histoires Philosophies,
A la Tribune des Assemblées
Comme devant les foules du théâtre
Comme dans le recueillement des solitudes
Oui pour tout ! Oui pour toujours
Oui pour réhabiliter les lapidées, et les accablés
Oui pour conclure logiquement et marcher droit
Oui pour consoler
Oui pour secourir, pour relever, pour encourager, pour enseigner
Oui pour panser en attendant qu’on guérisse
Oui pour transformer la Charité en Fraternité
La fainéantise en travail
L’oisiveté en utilité
L’iniquité en justice
La populace en peuple
La canaille en nation
Les nations en humanités
La guerre en amour
Les préjugés en examens
Les frontières en soudures
Les limites en ouvertures
Les ornières en rails
L’instinct du mal en volonté du bien
La vie en droit, les rois en hommes
Oui pour ôter des religions, toutes les religions, l’enfer et des sociétés le bagne
Oui ! Pour être frère et sœurs du misérable, du cerf (esclave aux champs) du fellah (esclave en Afrique du Nord) du prolétaire (esclave au travail) ,  du déshérité, de l’exploité, du trahi, du vaincu, du vendu, du sacrifié, de la prostituée,  du forçat, de l’ignorant, du sauvage, du nègre, du condamné et du damné
Oui ! Oui nous sommes tes fils !

18mars (2)

Devant une foule compacte et résolue d’Insoumis, Jean-Luc Mélenchon a rappelé que la 6ème république que nous appelons de nos voeux n’est pas qu’une revendication de portée purement idéologique, mais qu’elle constitue bien le cadre dans lequel une politique de transformation sociale est possible.Elle permettra notamment d’inscrire dans notre projet de société la règle verte qui garantit que nous n’emprunterons pas à la nature, la patrie commune des êtres humains, davantage qu’elle ne peut produire ; elle permettra de garantir la liberté de conscience et son pendant, la liberté de disposer de son corps. Elle permettra de répondre à l’urgence démocratique, de rompre le lien qui unit l’oligarchie financière au pouvoir politique.

Le processus constituant que la France Insoumise veut mettre en place repose sur quelques étapes impliquant l’intelligence collective :

  • Dans le respect de la constitution actuelle, referendum permettant lancer le projet ;
  • Désignation des députés constituants selon un procédé permettant qu’une part en soit tirée au sort ;
  • Travaux de l’Assemblée Constituante (pendant ce temps, le gouvernement de la France Insoumise élu met en oeuvre le programme l’Avenir En Commun pour lequel il a été élu) ;
  • Au terme d’un délai fixé, soumission au peuple par voie de referendum des travaux de l’Assemblée Constituante pour adoption immédiate.

Pour que ça change, pour que ça change vraiment, il faut changer de cadre constitutionnel et mettre en place une 6ème République. Aussi, le 21 avril prochain, votez Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise !

 

 

L’Europe en question, sortir des traités européens

L’Europe de nos rêves est morte. L’Union actuelle est seulement un marché unique et les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance. Comment stopper ce cauchemar ?

carton web liem 2017(1).png

Nous devons sortir des traités européens qui nous font obligation de mener des politiques d’austérité, d’abolir l’action de l’État et les investissements publics. Tout cela au prétexte d’une dette dont tout le monde sait qu’elle ne peut être payée dans aucun pays.

Notre indépendance d’action et la souveraineté de nos décisions ne doivent donc plus être abandonnées aux obsessions idéologiques de la Commission européenne ni à la superbe du gouvernement de grande coalition de la droite et du PS en Allemagne.

Nous proposons donc une stratégie de gouvernement en deux temps avec un plan A et un plan B en cas d’échec du plan A. Le plan A, c’est la sortie concertée des traités européens par l’abandon des règles existantes pour tous les pays qui le souhaitent et la négociation d’autres règles. Le plan B, c’est la sortie des traités européens unilatérale par la France pour proposer d’autres coopérations.

L’UE, on la change ou on la quitte.

Comment ? Quelle séquence proposons-nous précisément de suivre ? Quelles conséquences ? Beaucoup de questions surgissent !

C’est le moment d’en débattre, ce jeudi 23 mars en présence de Liem Hoang Ngoc, maitre de conférence en Economie et en charge des questions économiques au sein de la France Insoumise, et de Djamel Arrouche, candidat France Insoumise sur la 11ème circonscription aux élections législatives. Vous êtes les bienvenu-e-s.

Jeudi 23 Mars 2017, 20h

Médiathèque Elsa Triolet

1, esplanade Pierre-Yves Cosnier à VILLEJUIF

Le 18 Mars, j’ai Bastille, pour la 6ème République !

Le renouvellement des institutions, en réponse à l’urgence démocratique, constitue un axe fondamental de l’Avenir en Commun, le programme de la France Insoumise.

L’enjeu est de redonner le pouvoir au Peuple, de le libérer du joug médiatique et de la tyrannie financière exercé par une caste oligarchique qui continue d’accumuler les richesses. Il y a lieu, pour atteindre cet objectif, de bousculer le socle institutionnel en place, en mettant en place une 6ème République telle que l’aura voulue une Assemblée Constituante composée de citoyens tantôt élus, tantôt tirés au sort, au profit de 14 objectifs :

  1. Balayer l’oligarchie, abolir les privilèges de la caste
  2. Une République permettant l’intervention populaire
  3. Abolir la monarchie présidentielle
  4. Une nouvelle étape des libertés et de l’émancipation personnelles
  5. Une République universelle
  6. Une République laïque
  7. La révolution citoyenne dans les médias
  8. La République garante des biens communs
  9. Reconnaître la citoyenneté dans l’entreprise et des droits nouveaux aux salariés
  10. Une justice au nom du peuple
  11. Une politique antiterroriste rationnelle
  12. Garantir la sécurité et la sûreté
  13. La jeunesse au service de l’intérêt général et de la sûreté de la Nation
  14. L’égalité réelle pour les Outre-mer

Tandis que ses concurrents tantôt s’embourbent dans des affaires, tantôt s’obstinent à se soumettre aux marchés, ou encore revendiquent faire commerce de la peur de l’autre, la France Insoumise et son candidat, Jean-Luc Mélenchon, sont les seuls à revendiquer des solutions à l’urgence démocratique. Notre méthode et notre dynamique de campagne incluent un grand rassemblement populaire et citoyen à la Bastille, le 18 Mars.

 

Bastille

 

Assez de 49-3 ! Stop les cumulards, qu’ils soient de droite ou qu’ils appartiennent à la gauche de renoncement ! Tous ensemble envoyons à la poubelle cette monarchie présidentielle ! La 6ème république n’est pas que cosmétique, elle constitue un pré-requis à la mise en oeuvre d’une démocratie réelle, qui n’a de sens que dans un contexte d’égalité, de fraternité, de partage des richesses et des connaissances, d’accès pour tous à une éducation de qualité, de mixité sociale et de renouvellement des élites…et enfin de médias qui ne soient pas inféodés aux puissances d’argent.

Rejoignez les militants de Villejuif Insoumise qui formeront un groupe en direction de la Bastille à 13 heures, métro Paul Vaillant-Couturier, samedi 18 Mars prochain.

Le 18 Mars 1871 débutait la Commune de Paris, avec l’insurrection du peuple parisien. Le 18 Mars 2017, mettons nos pas dans ceux de nos aînés, et marchons pour une 6ème République !

Quoi que vous ayez prévu samedi prochain, vous ne pouvez pas, parce que vous avez Bastille !

Le 15 Mars, à Arcueil, présentation du programme l’Avenir en Commun en présence de Boris Bilia et Djamel Arrouche

Une réunion publique se tiendra ce mercredi 15 mars à Arcueil, à partir de 20h, école Henri Barbusse, 15 rue Paul Doumer, avec Boris-Bilia, l’un des coordinateurs de la rédaction du programme « L’avenir en commun », et du Villejuifois  Djamel Arrouche, enseignant en économie et candidat investi par la France Insoumise pour les élections législatives sur notre circonscription avec Soulef Bergougnioux. Vous y êtes tous les bienvenus.

Djamel

Cette initiative a pour but de présenter et de faire connaître le plus largement possible le programme « L’avenir en commun« , porté par Jean-Luc Mélenchon lors de l’élection présidentielle et par les candidats France insoumise aux législatives.

Ce sera également l’occasion pour, Djamel Arrouche de s’exprimer en tant que candidat investi pour la France Insoumise dans notre circonscription.

Ohé ! Du bateau !

« J’envoie ce matin mon parrainage à F.Fillon. Même simple passager, Je ne quitte pas le navire dans la tempête. »

— Alain Juppé (@alainjuppe) March 10, 2017

Les vieux loups de mer préfèrent poser la casquette. Ils soutiennent leur capitaine «  comme le simple passager d’un navire pris dans la tempête ». Sont-ils fatigués de louvoyer ? Tenir la barre ils le voulaient mais le vent a tourné si fort qu’il les a mis dans le creux de la vague de fond qui emporte tous les principes et toutes les règles maritimes. Ils savent bien qu’ils ne l’ont plus en poupe… Ils ont choisi de couler en beauté plutôt que de flotter sans grâce. Ils se sont débarqués même s’ils disent ne pas quitter le navire …

Lire la suite

SÉRIEUX ?

«  Tes textes sont trop sérieux petit poisson rouge, pourquoi n’y a-t-il pas une page de jeux sur le blog pgvillejuif ? » Je t’avoue que cela m’a fait réfléchir. Alors par amitié j’ai lu plein de petits magazines de jeux. Les pages qui m’ont le plus plu ce sont celles où il y a des tests de personnalité. On en apprend sur soi et parfois on a de véritables surprises ! Comme je n’ai pas envie d’avoir des problèmes de droit d’auteur je t’ en ai fait un « à la manière de … » Voilà mon ami je t’ai entendu, passe un bon moment de détente. Lire la suite

Villejuif est Insoumise !

Il se passe quelque chose à gauche à Villejuif, comme en témoigne la très belle réunion du groupe d’appui Villejuif Insoumise hier soir vendredi 3 Mars à la salle Radot.

DSC_0008.jpg

Cette réunion aura été l’occasion pour quelques villejuifois intéressés par notre démarche de prendre contact, et de nous rejoindre pour la séquence électorale et militante des présidentielles et des législatives.

luc

Luc Dehêtre, animateur de Villejuif Insoumise

Luc Dehêtre, animateur du groupe d’appui #VillejuifInsoumise, a présenté les grandes lignes directrices du programme de la France insoumise, l‘avenir en commun. Il a souligné la cohérence de l’ensemble, et rappelé 3 des principales urgences auxquelles nous devons faire face, et pour lesquelles nous proposons des réponses appropriées :

  • L’urgence institutionnelle, condition sine qua non du retour à une véritable démocratie, c’est-à-dire la 6ème république, au moyen des travaux d’une Assemblée Constituante ;
  • L’urgence écologique, avec la règle verte et la transition énergétique sur laquelle nous travaillons de puis de très nombreuses années, mais aussi la mise en oeuvre d’une agriculture paysanne ;
  • L’urgence sociale, avec l’abrogation de la loi El Khomri, la hausse du SMIC, le développement financé des services publics, la relance économique.

Luc a évoqué la question européenne, dans la mesure où la mise en oeuvre de notre programme nécessitera la re-négociation des traités (plan A), voire la sortie de l’Union si nécessaire (plan B). A ce sujet, la détermination de Jean-Luc Mélenchon pour créer le rapport de forces requis, notamment avec l’Allemagne, ne souffre d’aucun doute.

Notre mobilisation doit être totale dans les prochaines semaines pour assurer la victoire de la France Insoumise, également aux législatives. C’est ainsi qu’il a laissé la parole à Djamel Arrouche, notre candidat sur la 11ème circonscription du Val-de-Marne (Arcueil, Gentilly Ouest, Cachan, Villejuif). La suppléante Soulef Bergougnoux étant retenue à Cachan, elle ne pouvait pas être présente avec nous ce soir.

DSC_0009.JPG

Djamel Arrouche présente sa candidature pour la France Insoumise dans le 94 à Villejuif Insoumise

Djamel est un militant reconnu sur Villejuif, qui a déjà été candidat notamment pour le Parti de Gauche ; il avait joué un rôle très actif au sein du Collectif Citoyen pour une Europe Citoyenne et Solidaire créé en 2004 en préalable au referendum de 2005. Nous aurons très bientôt sur ce blog l’occasion de revenir sur son parcours et d’exposer sa profession de foi pour cette élection.

D’ici là, Djamel nous a rappelé la richesse du groupe d’appui, constitué de militants encartés ou non, expérimentés ou non, tous issus de plusieurs générations ; il n’a pas caché sa satisfaction de pouvoir compter sur l’enthousiasme et la détermination de Villejuif Insoumise.

Son exposé a ensuite pris une tournure plus politique, prenant en compte le contexte inédit de cette campagne un peu folle, de ces primaires qui se sont révélées être un fiasco total (comme l’avait prévu notre camarade Alexis Corbière dans son ouvrage « Le piège des primaires »), de l’imposture Macron (héraut du libre-échange et de la compétition libérale, « le 19ème siècle social avec un smartphone dans la poche ») ; une campagne où finalement personne n’assume le bilan de la dernière mandature, ni Hamon, ni Macron, pourtant anciens ministres.

Par quel bout prendre cette élection ? Le dégagisme, qui a latéralisé Valls, Sarkozy, Hollande et consorts, demeure la manifestation tangible de la colère populaire. De fait, le Peuple veut voter autrement, et se dirige vers des choix de rupture comme le Front National ou France Insoumise.

Pour autant, on ne saurait amalgamer ces 2 forces, comme se plaisent à le faire des medias toujours prompts à jeter opprobre sur notre mouvement. Face à une LePen ségrégationniste, qui se pare d’une posture anti-système mais qui a tout volé en faveur du libéralisme au Parlement européen, demeure notre programme, humaniste, coopératif, écologique.

Djamel a ainsi rappelé que des candidats en lice, seul Jean-Luc Mélenchon permettra au Peuple de retrouver sa dignité, qu’il demeure le dernier espoir social avec le seul programme qui finalement s’avère de gauche.

Il a conclu en rappelant cette maxime du grand Victor Hugo « Tenter, braver, persister, persévérer, être fidèle à soi-même, prendre corps à corps le destin, étonner la catastrophe par le peu de peur qu’elle nous fait. »

2017-03-03_campagne
Sylvain

Sylvain, responsable du Parti de Gauche à Villejuif et animateur de Villejuif Insoumise, nous a informé des évènements locaux à venir, avec notamment quelques surprises dont nous vous ferons part sur ce blog, comme la prochaine venue à Villejuif de l’économiste Liem Huang Ngoc.

S’ensuivit une série d’échanges avec la salle ; et, à la suite d’une question quant à l’attitude à adopter en cas de présence au second tour des législatives derrière le Parti Socialiste, notre candidat Djamel Arrouche réaffirmé haut et fort qu’il ne se désistera pas, sous les applaudissements d’une assistance qui, a l’instar de nos concitoyens, ne veut plus jamais entendre parler de la « tambouille politique ».

Oui, le 3 Mars, Villejuif a témoigné qu’elle était toujours rebelle, et plus que jamais Insoumise !