Derrière les ouïes

Quand j’étais petit poisson , chaque fois que j’allais « dans le monde » j’enlevais mes écailles de tous les jours et j’enfilais les plus belles d’entre toutes. Je mettais mon costume de petit poisson tout- neuf- tout- propre et je m’aspergeais du plus capiteux des parfums. Je m’entraînais pendant des heures pour faire les plus jolies bulles de tout le bassin.

C’est lorsque je me regardais dans la glace , une dernière fois avant de quitter le bocal,  que ma mère arrivait et me posait toujours la même question : «  Tu t’es bien nettoyé le derrière des ouïes ? » Je la trouvais maniaque de toujours vouloir m’obliger à me frotter à cet endroit. Qui pourrait bien s’intéresser au derrière de mes ouïes , n’avais-je pas sorti mes écailles de parade et mis suffisamment de sent-bon pour avoir l’air fréquentable ?

Elle était comme ça Mamounette  elle ne se laissait pas facilement impressionner, elle s’en fichait royalement des superbes écailles qui brillent , des fragrances , des magnifiques bulles que faisaient les poissons pour la séduire. Elle regardait toujours le derrière de leurs ouïes pour savoir à qui elle avait vraiment affaire. «Tu auras beau te parfumer de la plus chère essence, mettre ton plus bel habit , tu resteras quand même un petit poisson cra-cra si le derrière de tes ouïes est sale .»

Je pensais qu’elle était vraiment paranoïaque de se méfier de ceux qui n’avaient pas le derrière des ouïes propre. Elle me faisait même parfois honte d’exiger de pouvoir regarder cet endroit intime de tous ceux qui venaient l’aborder. J’étais trop jeune pour comprendre le véritable sens de ses paroles.

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Pourquoi je vous parle de Mamounette et de son obsession ? Ben… c’est parce que depuis quelques temps, dans notre bassin, il y a de gros poissons qui circulent , ils ont mis leurs écailles ordinaires au placard , sorti leur costume du dimanche et se sont aspergés, aspergés à mort de sent-bon.

Amis petits poissons, permettez-moi de vous livrer une dernière phrase de Mamounette : « Regarde toujours derrière les ouïes , c’est un détail qui peut faire la différence entre tous ceux qui portent le costume , qui cherchent à te séduire pour mieux t’embobiner. »

Amis petits poissons,  dans les mois qui viennent , n’hésitez surtout pas à demander à voir le derrière des ouïes de tous ceux qui viendront vous rencontrer parés de leurs plus beaux atours.

WP_20150129_001 (1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s