Lettre ouverte à Monsieur Le Bohellec, Maire de Villejuif,

Le 20 Avril, le conseil municipal a acté à l’unanimité la création d’une commission solidarité. Son rôle était de rassembler l’ensemble des forces du conseil municipal pour définir ensemble l’action de la municipalité pour faire face à la crise sociale créée par la crise sanitaire. C’était il y a quinze jours. Depuis, à part des échanges de mails politiciens entre vous et les élus de l’opposition devenue majoritaire, rien ne se passe.

Certes, à l’initiative des élus de l’opposition, une réunion « solidarité covid19 » est bien prévue ce mercredi 13 mai. Mais elle ne saurait se substituer à une véritable commission décisionnaire pourtant actée en conseil municipal dont l’exécution,  jusqu’à preuve du contraire, relève de votre seule compétence en tant que premier magistrat de la ville.

Je suis étonnée que vous n’ayez pas à cœur de travailler main dans la main avec des gens qui malgré votre mise en minorité ont préféré vous laisser vos mandats afin de ne pas déstabiliser l’organisation de la ville et ceci dans le but que le nécessaire soit fait pour aider nos concitoyens à surmonter l’épreuve que traverse le monde avec cette pandémie. Alors aujourd’hui je vous adresse cette lettre ouverte afin que vous preniez conscience de plusieurs questions urgentes. –

Le nombre de masques (60.000) est insuffisant, et son mode de distribution bureaucratique et inefficace. Ne faut-il pas au moins 2 masques lavables par personne pour faire face à une utilisation quotidienne ? Et la distribution devrait être inconditionnelle et simple, comme le font de nombreuses communes du Val de Marne.

Comment envisagez-vous la reprise d’activité et la nécessaire montée en puissance du CCAS ? La page solidarité du site de la mairie indique la possibilité de nombreuses prestations sociales exceptionnelles. Encore faudrait-il que les Villejuifois y aient accès.

Vous indiquez que les Villejuifois peuvent contacter le CCAS en cas de problèmes, mais avez-vous essayé d’avoir un interlocuteur au téléphone dans cette instance ? Nos concitoyens nous signalent que c’est quasiment impossible.

Les effectifs du CCAS avant la crise étaient très réduits. Quelles mesures avez-vous prises pour que le CCAS ait suffisamment de personnel, et de lignes téléphoniques, pour répondre à l’urgence de la situation ?

Le CCAS doit ré-ouvrir et pouvoir recevoir les demandeurs dans des conditions de sécurité sanitaire. Avez-vous pris des mesures en ce sens ?

Une autre question importante : de nombreux vacataires, qui n’ont jamais été titularisés, se retrouvent sans emploi et sans statut particulier, je parle de ceux qui aident dans les écoles, font le ménage, animent les centres aérés,…savez-vous combien de personnes sont ainsi sans emploi depuis le début du confinement et pouvez-vous dire ce que vous avez prévu pour compenser les pertes de salaires de ces personnels nombreux et indispensables à l’activité de nos écoles et autres structures villejuifoises ?

L’aide alimentaire est un besoin vital. Les associations de solidarité ont fait et font encore un travail extraordinaire, mais il ne peut se substituer à l’action des pouvoirs publics.  Il est urgent que l’aide alimentaire soit étendue à tous les publics qui en ont le besoin, et cela très rapidement.

Ces questions d’importance dont la liste n’est pas exhaustive doivent être traitées rapidement et sur le long terme parce que vous n’êtes pas sans savoir que le déconfinement ne va pas régler miraculeusement les problèmes et que la situation va durer encore longtemps.

Ceci appelle une dernière question, qui est essentielle. Quelles ressources budgétaires seront dévolues à la solidarité et au traitement de la crise sanitaire et sociale ? De leur montant dépend la réalité de l’action municipale, au-delà des promesses génériques.

Pour prendre à bras le corps tout cela, ne pensez-vous pas que la période appelle toutes les bonnes volontés, indépendamment des prérogatives que donnent le fait d’être maire d’une ville ? Et donc pourquoi ne mettez-vous pas en place immédiatement cette commission solidarité, qui permettra de travailler en toute transparence pour faire face du mieux possible à la crise que nous traversons ?

Dans les mois qui viennent il faudra rendre des comptes à nos concitoyens sur ce qui a été fait contre le covid19 et ses conséquences sociales dramatiques. Villejuif doit se donner les moyens d’aider les humains qui composent notre ville.

Salutations Insoumises

Monique TIJERAS Conseillère Municipale de Villejuif de La France Insoumise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s