COVID 19, inflation des contaminations, école sous tension !

Communiqué de presse la France Insoumise Villejuif

Alors que des mesures de confinements sont mises en place dans 16 départements, le gouvernement s’est donné comme mot d’ordre de ne pas fermer les écoles. C’est, à première vue, un objectif louable… jusqu’à un certain point.

En effet, les écoles restent ouvertes sans protections supplémentaires, alors que les contaminations grimpent en flèche à Villejuif et partout ailleurs dans l’académie.

Face à la hausse des contaminations au Covid-19, des centaines de classes ont dû fermer ces dernières semaines et l’Éducation nationale peine à trouver des remplaçants aux absents, alors qu’il manquait déjà plus de 400 enseignants sur le Val-de-Marne en 2020.

Faute de remplaçants, de plus en plus d’élèves ont classe mais de moins en moins d’enseignants pour les encadrer.

Conséquence, des classes surchargées, des parents angoissés qui ne savent pas comment faire garder leurs enfants et des enseignants débordés et inquiets face à la montée inexorable des contaminations.

Face à cette situation catastrophique, la France Insoumise déplore le silence de l’inspection d’académie et du Rectorat.

Écoles ouvertes mais sans moyens, dysfonctionnements de plus en plus nombreux, équipes sous pression qui ne pourront pas toujours pallier aux difficultés rencontrées : cette situation devient ingérable sur le terrain. Pourtant, Le ministère semble rester aveugle.

La France Insoumise apporte son soutien aux enseignants, aux associations de parents d’élèves et plus largement à l’ensemble de la communauté éducative dans leurs revendications afin d’obtenir plus de moyens alloués en urgence pour pallier à cette crise.  Nous demandons aux pouvoirs publics, tant au niveau des services de l’État que des collectivités locales compétentes, de prendre des mesures fortes et protectrices pour permettre à tous les élèves de pouvoir bénéficier d’enseignement dans leurs écoles, sans

que cela contribue à une aggravation de la souffrance des enseignants et de la circulation épidémique.

L’ouverture des écoles, quoi qu’il en coûte, ne peut pas se faire sans que de sérieux moyens soient mis en œuvre sur le terrain.

Une réflexion sur “COVID 19, inflation des contaminations, école sous tension !

  1. Et le tarif est le même dans les collèges !

    Certes, la multiplicités des enseignants pour une même classe permet (de loin) de faire illusion quant à la « continuité pédagogique », mais on ne compte plus les dizaines d’heures perdues par les élèves, faute d’enseignants, contaminés ou « cas contacts ».

    Résultats : des classes sans mathématiques, svt, histoire géographie… pendant des semaines ! Y compris des classes de 3èmes, et donc avec le brevet à préparer !

    Mieux : pour le secondaire, le rectorat nous explique que nous avons été privilégiés jusque-là, et qu’il va falloir revenir à la réalité pour la suite ! On ne compte plus les fermetures de classes prévues pour l’année prochaine. Et bien sûr, ce sont les mêmes qui se défaussent en nous faisant porter la culpabilité que toute heure acquise est prise à un autre établissement…

    Une grande partie des collèges des districts des environs sont classés « REP », et à juste titre ! Hélas, ce sigle se vide année après année de son sens… Et de l’aveu même du gouvernement, est voué à disparaître dans les années à venir. Ouvrant ainsi grand la porte à l’enseignement privé…

    L’école du séparatisme est en marche.

    Merci Blanquer, merci Macron.

    Nous nous en souviendrons en 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s