« …sans faire bouger l’autre »

Et l’abondance ?

Bordel !

Je viens de rattraper mon retard « infos » journaux, réseaux , et j’apprends de source sûre et certaine, de sa propre bouche , que le Grand Poisson en a 2. Oui. Même qu’on peut lui en toucher une sans faire bouger l’autre ! C’est drôle cette manie de nommer les parties du corps humain dans les discussions pour argumenter, être certain d’être bien compris… bon, ben je m’y mets, moi aussi.

Amis petits poissons rouges, je ne voudrais pas vous prendre la tête les derniers jours ensoleillés de la saison , ni tomber comme un cheveu dans votre gaspacho, mais à vue de nez, si j’ai bien digéré mes différentes lectures, nous sommes au pied du mur.

Le virus, les affaires, le climat, la guerre, l’inflation et autres joyeusetés organisées vous les touchez du doigt suffisamment ou il vous en faut encore plus ? C’est bientôt la rentrée, vous comptez reprendre votre train-train tranquilou, en restant bouche cousue, bras croisés, en obéissant au doigt et à l’oeil à toutes les directives ou vous avez suffisamment tiré la langue l’an dernier ? La moutarde n’est pas encore montée assez haut dans votre nez ? Vous allez faire la sourde oreille encore longtemps ?

L’abondance ? c’est fi. ni. ! Oui, fini. L’abondance !

Je ne sais pas vous… mais moi quand j’ai entendu ça j’ai ri , à gorge déployée, je ne pouvais plus m’arrêter, je m’en suis presque décroché la mâchoire. J’avoue , c’était nerveux. J’étais à fleur de peau… Et puis je me suis mis à pleurer, pleurer toutes les larmes de mon petit corps de poisson rouge. Tristesse et rage, questions qui tournent en boucle dans ma tête de petit poisson rouge ( oui, je me répète j’en suis conscient mais c’est pour vous l’enfoncer bien dans le crâne, je suis un petit poisson rouge) …

Quand sortirons-nous enfin nos griffes ?

Quand oserons-nous montrer les dents ?

Quand lèverons-nous bien haut les poings ?

Quand prendrons-nous notre courage à deux mains, pour aller donner un sérieux coup de pied dans la fourmilière, reprendre à la force de nos poignets notre dignité bafouée ?

Leur faire payer rubis sur l’ongle ce qu’ils nous doivent ?

Lui faire bouger l’autre ?

Peut-être que, pour que ce moment vienne, il nous faudrait apprendre ou réapprendre certaines dates et événements de l’histoire des petits poissons de notre bassin, je vous mets un lien basique wiki si ça vous intéresse :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_syndicalisme_en_France

Si vous avez pris le temps de lire wiki, vous avez certainement remarqué l’importance des syndicats et des différents courants politiques …

Peut-être que … pour que ce moment vienne, il nous faudrait recommencer à nous syndiquer, à nous engager dans un parti ou un collectif …s’unir, se réunir…se ré -unir…s’associer… peut-être que, l’union faisant la force, ce serait bien de ne pas rester seul dans son coin, les coups vont pleuvoir, peut-être même qu’on n’aura pas d’autre choix que d’en venir aux mains . Et à ce moment là, en face , comme ils nous l’ont déjà prouvé ces dernières années, ils n’auront pas froid aux yeux. Eux.

Amis petits poissons rouges, haut les coeurs ! Profitez de ces derniers jours ensoleillés pour penser, imaginer, rêver et réfléchir à la manière qui vous convient le mieux pour lutter  contre la fin de leur abondance, parce que , personnellement, l’abondance je ne connais pas, ne l’ai jamais connue. Il serait temps de la partager non ?

Bises et bulles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s