Villejuif est Insoumise !

Il se passe quelque chose à gauche à Villejuif, comme en témoigne la très belle réunion du groupe d’appui Villejuif Insoumise hier soir vendredi 3 Mars à la salle Radot.

DSC_0008.jpg

Cette réunion aura été l’occasion pour quelques villejuifois intéressés par notre démarche de prendre contact, et de nous rejoindre pour la séquence électorale et militante des présidentielles et des législatives.

luc

Luc Dehêtre, animateur de Villejuif Insoumise

Luc Dehêtre, animateur du groupe d’appui #VillejuifInsoumise, a présenté les grandes lignes directrices du programme de la France insoumise, l‘avenir en commun. Il a souligné la cohérence de l’ensemble, et rappelé 3 des principales urgences auxquelles nous devons faire face, et pour lesquelles nous proposons des réponses appropriées :

  • L’urgence institutionnelle, condition sine qua non du retour à une véritable démocratie, c’est-à-dire la 6ème république, au moyen des travaux d’une Assemblée Constituante ;
  • L’urgence écologique, avec la règle verte et la transition énergétique sur laquelle nous travaillons de puis de très nombreuses années, mais aussi la mise en oeuvre d’une agriculture paysanne ;
  • L’urgence sociale, avec l’abrogation de la loi El Khomri, la hausse du SMIC, le développement financé des services publics, la relance économique.

Luc a évoqué la question européenne, dans la mesure où la mise en oeuvre de notre programme nécessitera la re-négociation des traités (plan A), voire la sortie de l’Union si nécessaire (plan B). A ce sujet, la détermination de Jean-Luc Mélenchon pour créer le rapport de forces requis, notamment avec l’Allemagne, ne souffre d’aucun doute.

Notre mobilisation doit être totale dans les prochaines semaines pour assurer la victoire de la France Insoumise, également aux législatives. C’est ainsi qu’il a laissé la parole à Djamel Arrouche, notre candidat sur la 11ème circonscription du Val-de-Marne (Arcueil, Gentilly Ouest, Cachan, Villejuif). La suppléante Soulef Bergougnoux étant retenue à Cachan, elle ne pouvait pas être présente avec nous ce soir.

DSC_0009.JPG

Djamel Arrouche présente sa candidature pour la France Insoumise dans le 94 à Villejuif Insoumise

Djamel est un militant reconnu sur Villejuif, qui a déjà été candidat notamment pour le Parti de Gauche ; il avait joué un rôle très actif au sein du Collectif Citoyen pour une Europe Citoyenne et Solidaire créé en 2004 en préalable au referendum de 2005. Nous aurons très bientôt sur ce blog l’occasion de revenir sur son parcours et d’exposer sa profession de foi pour cette élection.

D’ici là, Djamel nous a rappelé la richesse du groupe d’appui, constitué de militants encartés ou non, expérimentés ou non, tous issus de plusieurs générations ; il n’a pas caché sa satisfaction de pouvoir compter sur l’enthousiasme et la détermination de Villejuif Insoumise.

Son exposé a ensuite pris une tournure plus politique, prenant en compte le contexte inédit de cette campagne un peu folle, de ces primaires qui se sont révélées être un fiasco total (comme l’avait prévu notre camarade Alexis Corbière dans son ouvrage « Le piège des primaires »), de l’imposture Macron (héraut du libre-échange et de la compétition libérale, « le 19ème siècle social avec un smartphone dans la poche ») ; une campagne où finalement personne n’assume le bilan de la dernière mandature, ni Hamon, ni Macron, pourtant anciens ministres.

Par quel bout prendre cette élection ? Le dégagisme, qui a latéralisé Valls, Sarkozy, Hollande et consorts, demeure la manifestation tangible de la colère populaire. De fait, le Peuple veut voter autrement, et se dirige vers des choix de rupture comme le Front National ou France Insoumise.

Pour autant, on ne saurait amalgamer ces 2 forces, comme se plaisent à le faire des medias toujours prompts à jeter opprobre sur notre mouvement. Face à une LePen ségrégationniste, qui se pare d’une posture anti-système mais qui a tout volé en faveur du libéralisme au Parlement européen, demeure notre programme, humaniste, coopératif, écologique.

Djamel a ainsi rappelé que des candidats en lice, seul Jean-Luc Mélenchon permettra au Peuple de retrouver sa dignité, qu’il demeure le dernier espoir social avec le seul programme qui finalement s’avère de gauche.

Il a conclu en rappelant cette maxime du grand Victor Hugo « Tenter, braver, persister, persévérer, être fidèle à soi-même, prendre corps à corps le destin, étonner la catastrophe par le peu de peur qu’elle nous fait. »

2017-03-03_campagne
Sylvain

Sylvain, responsable du Parti de Gauche à Villejuif et animateur de Villejuif Insoumise, nous a informé des évènements locaux à venir, avec notamment quelques surprises dont nous vous ferons part sur ce blog, comme la prochaine venue à Villejuif de l’économiste Liem Huang Ngoc.

S’ensuivit une série d’échanges avec la salle ; et, à la suite d’une question quant à l’attitude à adopter en cas de présence au second tour des législatives derrière le Parti Socialiste, notre candidat Djamel Arrouche réaffirmé haut et fort qu’il ne se désistera pas, sous les applaudissements d’une assistance qui, a l’instar de nos concitoyens, ne veut plus jamais entendre parler de la « tambouille politique ».

Oui, le 3 Mars, Villejuif a témoigné qu’elle était toujours rebelle, et plus que jamais Insoumise !

 

 

 

Quand la France Insoumise fait réellement de la politique autrement !

Danièle Simonnet, co-coordonatrice nationale du PG et candidate dans la 6ème circonscription de Paris, fait également l’actualité. Elle organise un Cabaret insoumis ce mardi 28 février à 19h30 au Zèbre de Belleville, 63 boulevard de Belleville dans le 11ème. Ce cabaret sera le prétexte pour un spectacle présentant le programme de l’Avenir en commun dans le domaine de l’économie circulaire et des déchets :

simmonet1

 

Par ailleurs, le spectacle de Danièle « Uber, les salauds et mes ovaires » poursuit sa route en raison de son succès ininterrompu (et mérité) depuis l’automne dernier. Il se joue tous les dimanches à 16h30 à l’Apollo Théâtre, 18 rue du Faubourg du Temple dans le 11ème :

simmonet2

 

Oui, la France Insoumise fait de la politique autrement ; elle la réalise en réalité comme elle n’aurait jamais dû cesser de se faire, au plus près des citoyens, en utilisant l’art comme moyen alternatif de diffusion, et notamment le spectacle vivant.

C’est ainsi que le programme de la France Insoumise, l’Avenir En Commun, fait la part belle à la culture. Notre livret thématique expose nos objectifs d’une culture en commun, débarrassée du joug des multinationales culturelles, accessible à tous, dans un cadre qui protège artistes et créateurs.

La culture n’est ni un luxe ni une marchandise. Pour cela, l’investissement public en matière de culture sera porté à 1 % du PIB, soit plus de 20 milliards d’euros, pour l’État, les collectivités locales et les établissements publics culturels.

Quand la France Insoumise organise son salon de l’écologie et de l’agriculture

Jean-Luc Mélenchon n’ira pas au 54ème Salon de l’Agriculture

A contre-courant des autres candidats à la présidence de la République, Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il ne se rendra pas au Salon de l’Agriculture, ne souhaitant pas prendre part au « défilé des politiques », parce qu’il « désapprouve le modèle d’agriculture productiviste ».

Ce comportement insoumis ne s’adresse pas aux agriculteurs, rappelant qu’ils menaient une « vie de tracas permanent » et que « la paysannerie était dans un état de dénuement inouï », mais donc bien à la course au modèle dominant de la production agricole. Ainsi, « une agriculture respectueuse de l’être humain et de l’environnement ne peut pas être capitaliste car le capitalisme n’est pas compatible avec le temps long d’une agriculture paysanne et écologique », a-t-il insisté. « Quand je présente une alternative aux protéines carnées avec une salade de quinoa, je me fais moquer, mais je fais avancer le sujet », a ironisé Jean-Luc Mélenchon.

En effet, à France Insoumise, nous pensons qu’une agriculture respectueuse de l’être humain et de l’environnement ne peut pas être capitaliste car le capitalisme n’est pas compatible avec le temps long d’une agriculture paysanne et écologique. Nous appelons à changer notre façon de produire et de consommer, il convient de changer la « matrice productive ».

En revanche, la France Insoumise a organisé le 25/02/2017 son Salon de l’Ecologie !

ecologie

Au Parc Floral de Paris, la France Insoumise a organisé ce samedi 25 février son Salon de l’Ecologie. La question écologique et environnementale constitue un pilier majeur du programme de la France Insoumise. L’activité a été intense encore une fois sur les réseaux sociaux avec #EcologieFI.

Plusieurs chercheurs ont été nos invités pour ce salon alternatif afin d’évoquer les propositions concrètes pour une mise en oeuvre réaliste de la planification écologique et de la sauvegarde de la planète. Parmi elles :

  • La Règle verte, la transition écologique
  • La sortie du nucléaire
  • Se mettre en situation pour viser 100%  d’énergies renouvelables en 2050
  • Pour une agriculture écologique et paysanne
  • Relocaliser les productions
  • Plan de rénovation écologique du bâti
  • Un aménagement du territoire réellement démocratique
  • Consommer autrement

Vous trouverez ici les principaux échanges de la journée.

Le programme écologique de la France Insoumise

Notre programme est prêt et mature : le cahier programmatique sur l’écologie détaille nos ambitions et les moyens dont nous nous dotons pour les atteindre :

cahierecolo

Les perspectives politiques et la conclusion de Jean-Luc mélenchon

Plutôt que de s’associer avec la France Insoumise pour changer les choses, et apporter leur expertise pour enrichir et compléter ce programme, EELV a choisi de s’associer au Parti Socialiste pour quelques arrangements qui sentent fort l’odeur nauséabonde de la tambouille politicarde. Notre camarade François Cocq l’a bien expliqué sur son blog : avec Jadot, c’est lentilles au programme pour EELV.

La conclusion de Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a conclu les débats.Il a expliqué pourquoi les questions écologiques étaient au centre du programme «L’Avenir en commun» et a proposé des solutions concrètes pour réduire notre consommation de protéines carnées ainsi que notre consommation de CO2 dans le domaine de la construction. Jean-Luc Mélenchon a également expliqué pourquoi l’émancipation humaine ne passait pas par une séparation de l’homme d’avec la nature mais au contraire par la réintroduction du temps long dans l’humanité, tandis que le capitalisme tente d’y imposer le temps court.

Finalement, tout le sens de notre campagne, c’est aussi et surtout, en rupture avec le temps court des actionnaires, la reconquête du temps long nécessaire aux progrès de l’être humain en harmonie avec la nature.

 

 

 

 

 

La France Insoumise et jean-Luc Mélenchon à l’émission politique de France 2

Jeudi 23 février, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de «L’Émission politique». L’émission était divisée en plusieurs grandes séquences :

  • actualité politique ;
  • programme économique ;
  • ubérisation de la société ;
  • face à face avec Philippe Torreton ;
  • débat avec trois citoyens autour de trois thèmes : le nucléaire, la sécurité et l’immigration ;
  • débat sur l’éducation avec Valérie Pécresse ;
  • bilan de l’émission.

Vous pouvez revoir ici cette émission qui aura permis à jean-Luc Mélenchon d’exposer le programme de la France Insoumise malgré le comportement tout à fait caricatural des journalistes en charge d’animer les débats.

Tout d’abord, Jean-Luc Mélenchon n’a pas donné suite aux demandes répétées de se retirer de la compétition. Pour quelle raison objective devrions-nous nous retirer derrière le candidat du Parti Socialiste sans plus de garanties ? Benoit Hamon est-il réellement majoritaire au sein de son organisation politique ? Bref, quoi qu’il en soit, plusieurs invitations ont été lancées, le leader socialiste est invité à marcher avec nous pour la 6ème République le 18 mars Prochain.

Le volet économique de la soirée a mis en difficulté François Lenglet : en effet, après le chiffrage du programme #ChiffrageJLM réalisé en public sur le web la semaine dernière, François Lenglet a esquivé un débat de fond, préférant nous attaquer sur d’hypothétiques convergences avec le « programme économique » du Front National. La formation d’extrême-droite aura été l’obsession des animateurs, au point qu’ils en ont, consciemment ou non, quasiment assuré la promotion.

Quoi qu’il en soit, Lenglet nous a ouvert un espace pour rappeler le concept de protectionnisme solidaire auquel nous sommes attachés, par opposition à une aveugle compétition internationale sans merci d’une part, et à la xénophobie d’autre part.

Tout est bon pour attaquer la France Insoumise, y compris sur la question des droits-de-l’homme ; nous avons encore eu droit à un couplet sur Poutine malgré nos clarifications répétées …La violence de ces attaques atteste sans doute la vitalité et la dynamique actuelle de notre mouvement. Elle témoigne sans doute de la peur qu’inspire Jean-Luc Mélenchon à l’oligarchie : elle a au demeurant raison, nous n’avons pas pour objectif de lui faire le moindre cadeau.

EcoutePublique1.JPG

En tous cas, quelques Villejuifois Insoumis se sont retrouvés pour assister en direct à l’émission, qui aura réservé d’excellentes surprises, comme l’échange de haut niveau entre Philippe Torreton et Jean-Luc Mélenchon ; elle aura finalement confirmé la solidité de nos ambitions et de nos contenus.

La prestation de Jean-Luc Mélenchon le positionne à l’évidence comme un plausible candidat de second tour de l’élection présidentielle de 2017.

 

 

 

 

 

L’Avenir en Commun, combien ça coûte ?

Fait inédit en politique, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon a procédé à l’exposé détaillé du chiffrage de son programme, L’Avenir En Commun, publiquement, en toute transparence, en direct, et sur les réseaux sociaux. Le hashtag #JLMChiffrage a fait un tabac !

Chiffrage2.JPG

Tous les domaines ont été abordés : relance, chômage, éducation, recherche, culture, conversion écologique, santé, économie de la mer, agriculture, gestion et refonte du système bancaire, fiscalité,…Tout ceci a réclamé 5h de débats et d’échanges avec d’éminents spécialistes.

Ensuite, au terme des exposés thématiques s’est tenu un débat éclairé et contradictoire avec 4 journalistes. Un vrai bon moment de politique, respectueux des citoyens.

Qu’on l’approuve, qu’on le rejette, ou qu’on s’interroge, #FranceInsoumise démontre qu’elle dispose d’un programme riche et sérieusement travaillé. Cette caractéristique est à mettre en perspective avec les candidatures concurrentes, qui ne se sont jamais livrées à cet exercice, et pour cause car certaines d’entre elles n’ont tout simplement pas de programme…et elles le revendiquent.

Le programme #AvenirEnCommun est consultable sur un site dédié qui vient de voir le jour : laec.fr.

Tous les visuels du chiffrage sont hébergés sur ce mur : consultez et diffusez !

Pour retrouver Jean-Luc Mélenchon sur la toile et les réseaux sociaux :
– Le site de campagne : http://www.jlm2017.fr
– Le blog : http://melenchon.fr
– Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
– Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
– Snapchat : @MelenchonJL
– Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
– Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon

Jean-Luc Mélenchon invité de l’Emission Politique sur France 2, écoute publique

Jean-Luc Mélenchon sera l’invité de l’Emission Politique sur France 2, jeudi 23 Février à 20h50.

Les 45 militants de Villejuif Insoumise vous invitent à une écoute publique au bar « Le Pacha ».

ÉCOUTE PUBLIQUE

Jean-Luc Mélenchon

Café Bar « Le Pacha »

10 Rue Georges Lebigot

94800 Villejuif

jlm-ecoutepacha

Jean-Luc Mélenchon sera sans doute questionné sur le chiffrage du programme de la France Insoumise, l’Avenir En Commun, présenté publiquement hier dans la transparence, et selon une formule politiquement inédite et disons-le, courageuse.

Rejoignez-nous, tout simplement pour partager et échanger !

Chiffrage du programme

En direct, le « décortiquage » financier du programme de la France Insoumise, l’Avenir En Commun, à suivre sur la chaine Youtube de Jean-Luc Mélenchon.

chiffrage

Nous partons du bilan désastreux des politiques libérales, qu’elles aient été menées par la droite assumée ou par la gauche de renoncement, puis dans un second temps mettons sur la table nos propositions.

Cette démarche résolument transparente atteste la maturité de notre programme et de notre système de pensée, à l’heure notamment où certains de nos adversaires se vantent de ne pas en avoir.

Vous pouvez retrouver la synthèse des échanges sur le compte twitter de Jean-Luc Mélenchon, accessible également au bas de la colonne de droite de notre blog. Vous pouvez également utiliser le hashtag #JLMChiffrage.

Il ne fait guère très beau en ce dimanche après-midi, alors nous vous souhaitons une bonne écoute !

 

Justice pour Théo ! Rassemblement à Paris ce samedi 18 février.

Samedi 18 février – 15h

Rassemblement pour Théo et les autres victimes

Place de la République

Rdv Parti de Gauche devant « Habitat » – 10 place de la République

theo

Exactions policières, viol, mépris des habitants des quartiers populaires, sentiment d’impunité de certains membres des forces de l’ordre… le calvaire subi par Théo est symptomatique d’une situation installée depuis bien trop longtemps dans notre pays.

Un grand rassemblement « Justice pour Théo » est organisé ce samedi à 15h à l’appel des organisations de lutte contre le racisme et pour les droits de l’Homme. Le Parti de Gauche appelle à s’y joindre.

Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise se sont exprimés sur ce qui demeure un délit d’une exceptionnelle gravité. Et de conclure : « Ainsi quand on découvre que les quatre chefs des agences de sécurité française partent en même temps à la retraite, rompant la continuité de l’action de l’État dans un secteur clef de sa sécurité ! Comment en est-on arrivé là, comment a-t-on pu tomber si bas ? Cet effondrement en cours de l’autorité de l’État sur lui-même est un des signes les plus inquiétants de la crise de régime qui le mine à cette heure. Je crains que nous soyons désormais à la merci de toutes les provocations ! ».

Comme l’a souligné Michael Hadjenberg dans Mediapart, cet « acte, d’une violence inouïe, fait surgir une réalité plus banale : les violences à caractère sexuel exercées par les policiers lors des contrôles d’identité, au moyen de palpations et de paroles, dans un but d’humiliation et de démasculinisation. »

En attendant, le jeune Théo est sorti de l’hôpital et nous lui exprimons nos plus sincères voeux de rétablissement.

Benoît Hamon : posture ou imposture ?

Le Benoit Hamon de 2017 ressemble, du moins extérieurement, au Jean-Luc Mélenchon de 2012 : costume sombre ajusté, chemise blanche, cravate pourpre (le même pourpre que le sang des cerises), et un logo rouge et vert présentant de troublantes similitudes avec celui du Parti de Gauche.

jlmbh

Non content de se grimer en insoumis, voilà que Benoit Hamon se met à condamner la loi travail, et plus généralement toute une politique qu’il a pourtant cautionnée en étant membre du gouvernement socialiste pendant plusieurs mois.

Chat échaudé craint l’eau froide, si l’on regarde de plus près, il semble légitime d’émettre des réserves quant à la réelle volonté du candidat issu des primaires du Parti Socialiste de changer les choses. Prenons quelques exemples :

  • Mme El Khomri, auteure de la loi « travail » éponyme, et contre laquelle s’insurge donc aujourd’hui M. Hamon, sera bien candidate investie aux élections législatives ;
  • L’abstention massive des députés socialistes sur la perspective de l’organisation d’un referendum sur le CETA ne traduit pas en actes les paroles du candidat ;

    lcphamon

  • De nombreux Vallsiens sont d’ores-et-déjà investis aux législatives, à commencer par M. Valls lui-même, mais aussi M. Carvounas dans le Val-de-Marne, ainsi que nous nous étions déjà récemment fait l’écho sur ce blog.

Alors, Benoit Hamon, posture ou imposture ?

hamon

La France Insoumise ne ferme pas la porte aux discussions, mais émet de légitimes conditions. Elle refuse avec intransigeance les basses manœuvres qui contribuent au rejet de la politique par des citoyens désabusés. Elle ne fléchira pas sur le contenu de son programme et sa volonté de rupture. C’est tout le sens de la lettre que Jean-Luc Mélenchon a adressé à Benoit Hamon et que nous vous invitons à lire attentivement.

Le vallsien Luc Carnouvas investi par le PS dans la 9e circonscription du Val-de-Marne : réaction de Martine Lachaud candidate de la France Insoumise.

capture52

Martine Lachaud, membre du Parti de Gauche depuis 2008, et candidate de la France insoumise aux législatives dans la 9e circonscription vient d’adresser un tacle au sénateur-maire d’Alfortville Luc Carvounas (PS), également candidat :

« Il a rejoint « tranquilou », dit-elle, l’équipe de campagne de Benoît Hamon, alors qu’il a « voté toutes les lois antisociales des gouvernements Hollande ».

« Ainsi, le candidat à l’élection présidentielle qui déclare ne pas vouloir endosser le bilan des cinq années de régression sociale est rejoint par ceux qui l’assument pleinement », poursuit-elle.

« Qui peut dès lors penser qu’il peut être le candidat qui fait rêver ? ». En effet…