Urgence à Villejuif : la mairie doit prendre la mesure de l’épreuve que nous traversons !

Notre quotidien est profondément affecté par le confinement et ses répercussions, et notamment celui de celles et ceux qui manquent le plus de ressources : les travailleurs précaires, les personnes soudain tombées au chômage partiel ou encore tout simplement au chômage, les personnes à la retraite, les parents isolés…

L’absence de réaction rapide et d’ampleur est criante : la commission Solidarité supposée coordonner cette réaction n’a toujours pas eu lieu alors que nous sommes à quelques jours de la date du début du déconfinement progressif !

Actuellement, Villejuif a besoin d’une démarche volontariste en direction des plus fragiles d’entre nous !

La question des masques est un exemple parmi tant d’autres que la mairie de Villejuif n’est pas dans cette optique. Pour les obtenir, il faut s’inscrire sur la plateforme municipale en ligne (ouverte depuis plusieurs jours), information qui n’était mentionnée ni sur le site de la mairie, ni sur les réseaux sociaux de la mairie jusqu’à ce matin ! A l’inverse, à Chevilly, les agents et l’équipe municipale se mobilisent depuis la fin de semaine dernière pour distribuer les masques directement à la population sans exiger de livret de famille, en toute transparence. A l’heure qu’il est à Villejuif, ceux qui ont eu la chance d’avoir l’information et de s’inscrire attendent toujours de savoir quand est ce qu’ils vont obtenir ces masques…

Un autre exemple de décalage entre les besoins réels et ce qui est proposé par la mairie concerne l’aide sociale. Une liste exhaustive nous est présentée sur le site de la mairie, mais nombreux sont les Villejuifois qui se plaignent de ne pas parvenir à joindre le CCAS au téléphone, et donc à ne pas trouver les aides dont ils auraient besoin. Il est clair qu’avec le manque d’effectif dont souffre ce pilier de l’action municipale, il ne saurait remplir sa mission à la hauteur des véritables besoins de Villejuifois. Par ailleurs, les associations qui viennent en aide aux plus démunis n’ont toujours pas obtenues leurs subventions pour l’année 2020 : comment peuvent-elles encaisser le choc de l’arrivée de toutes ces familles qui ont faim ?

Ainsi, qu’attend-t-on pour lancer la Commission Solidarité ? Alors que nous atteignons bientôt les 50 jours de confinement, les demandes émanent de tous côtés, et sachez que cette crise sociale ne fait que commencer. Les informations diffusées sont parcellaires, et les chiffres que vous distillez de ci de là de façon peu transparente trahissent votre inconscience de l’ampleur des difficultés que rencontrent déjà les Villejuifois, ainsi que celles qu’ils vont rencontrer à l’avenir !

Nous reposons notre question : quand la mairie se saisira-t-elle de ces enjeux ? Quand aura enfin lieu la première réunion de la Commission Solidarité ?

Villejuif a très largement dépassé le stade de l’urgence !

Villejuif Insoumise interpelle le maire au sujet de la réouverture des écoles le 11 mai

A l’attention de Monsieur le maire de Villejuif Franck Le Bohellec, le 25 avril 2020

Monsieur le maire,

Le président de la république a annoncé la réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées à partir du 11 Mai. Le ministre de l’éducation nationale a apporté des précisions quant à cette réouverture (calendrier d’entrée par niveaux de classe avec échelonnement sur 3 semaines, classe par groupe de 15…).

La situation actuelle préoccupe un bon nombre de nos concitoyens. La planification sanitaire est loin d’être mise en œuvre et beaucoup d’interrogations restent en suspens. La crise que nous traversons est sans précédent et la santé des personnels, des enseignants et des familles est en jeu :

Il est évident que des conditions drastiques doivent être mises en œuvre pour cette rentrée. Ces conditions impliquent une organisation dont il faut se préoccuper dès à présent.

L’État doit prendre ses responsabilités mais il reste encore trop de flou dans les discours pour s’en remettre totalement au gouvernement : La réouverture des écoles et des crèches municipales implique les municipalités. Les syndicats d’enseignants et des personnels ainsi que les associations de parents d’élèves tant au niveau national que local alertent déjà sur la moyens à déployer pour cette « rentrée ».

C’est pourquoi nous vous interpellons aujourd’hui quant à la mise en œuvre de cette rentrée sur la commune de Villejuif. Les parents d’élèves, ainsi que les personnels sur le terrain ont besoin d’être rassurés et protégés.

Il nous semble dans un premier temps nécessaire de lancer une concertation entre toutes les parties concernées : les élus, les représentants du personnel, les directions et les associations de parents aussi bien pour les écoles que pour les crèches.

Nous souhaiterions avoir des réponses sur les points suivants :

–      Quelle sera l’organisation aux abords des écoles pour la dépose des enfants ainsi que la sortie de classe ? Y aura-t-il un horaire échelonné pour éviter que trop de monde se côtoie aux abords des écoles ?

–      Comment l’organisation par demi-groupe va-t-elle être effective en matière de locaux (on sait déjà que certaines écoles de Villejuif sont au maximum de leur capacité en terme de m2 et d’accueil des enfants) ?

–      Le personnel (ATSEM, animateurs) sera t’il embauché en conséquence, les équipes seront elles doublées ? Le point a t’il été fait sur les effectifs qui pourront être présents ?

–      Comment va se dérouler l’organisation des repas pour respecter la distanciation sociale nécessaire ?

–      La SEMGEST est-elle en capacité de s’organiser pour des repas dès le 11 Mai ?

–      Qu’est ce qui est proposé pour la fourniture des masques au personnel et aux familles ? Les personnels en auront-ils suffisamment ? Qu’en est-il pour les enfants ? La mairie de Villejuif a-t-elle prévue la livraison de gel hydro alcoolique ? De gants en nombre suffisant ? La fourniture du matériel de protection doit être fourni en quantité suffisante pour la protection de tous.

–      Les centres de loisir assureront ils un service ? Le matin ? Le soir ? les mercredis ?

–      Qu’en est-il de la désinfection des locaux ?

–      Avez-vous prévu un temps d’échange entre vos services et les directions d’écoles et de crèches ? Car c’est dans la concertation que la situation pourra être étudiée le plus judicieusement possible et avec la participation de tous aux décisions.

–      Avez-vous des informations sur la réouverture des crèches municipales et sous quelles conditions cette réouverture sera possible ?

–      Comment comptez-vous communiquer et quand avec les parents pour leur apporter les informations nécessaires au déroulement de cette rentrée ?

En tant que premier magistrat de la ville, la sécurité et la protection des habitants de Villejuif, vous incombe. Les familles attendent des réponses.

Si la situation pour certaines familles est très délicate en cette période de confinement, la santé des enfants, des familles et des personnels restent un enjeu primordial. Le retour à l’école ne peut se faire que si les conditions de sécurité sanitaire sont réunies.

Veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Villejuif Insoumise interpelle M. Le Maire et le Conseil Municipal au sujet de la Commission Solidarité : il y a urgence !

L’arrivée de la pandémie et ensuite du confinement a bouleversé le quotidien tel que nous le connaissions. Pour certaines familles, il s’agit du coup de grâce : perte d’emploi, perte d’activité pour les indépendants, et chômage partiel entraînent les plus fragiles d’entre nous dans la misère.

Mais ce lundi 20 avril a été acté au Conseil Municipal de Villejuif la création d’une commission Solidarité, pour venir en aide à toutes ces personnes et rétablir la cohésion à Villejuif.

Nous souhaitons aujourd’hui interroger Monsieur le maire ainsi que le Conseil Municipal pour connaître la date à laquelle la première réunion de cette commission pourra se tenir.

En effet, les associations de terrain savent que les besoins sont d’une urgence vitale ! Déjà 4 points peuvent être soulevés lors de la prochaine rencontre de cette Commission Solidarité :

– A quel moment le CCAS sera-t-il en mesure de proposer les chèques alimentaires qui doivent arriver en préfecture aujourd’hui ? Comment les familles auront-elles accès aux autres types d’aide ?

– La question de la réouverture des écoles et de la continuité pédagogique : comment la municipalité compte-t-elle gérer l’accès à l’enseignement mais aussi à la cantine pour les plus fragiles ?

– La gestion de l’arrivée massive de familles auprès des associations d’aides au plus démunis : ces associations manquent de moyens et de bras pour venir à bout des missions qui se multiplient ! Comment la mairie peut-elle les aider ?

– La mise en pratique du droit à l’eau pour les personnes installées au Fort de la Redoute : qu’en est-il actuellement ? Ont-ils pu bénéficier d’un raccordement à l’eau ou de l’accès à des sanitaires ?

Ces quelques questions démontrent l’urgence de la situation pour toutes les personnes en situation de précarité ! Nous attendons donc une réponse : quand se réunira cette commission Solidarité ?