Traversée à haut risque à bord du TAFTA

Pour ceux qui n’ont pas pu assister à la représentation de ce mercredi 20 Mai, au Portail, organisée par les associations Villejuif sans TAFTA, ATTAC, la Ligue des Droits de l’Homme, le Mouvement de la Paix et l’ARAC, en voici le lien video, à déguster en famille ou entre amis lors de ce long week-end !

Lire la suite

Soyons nombreux vendredi 6 mars pour défendre la Bourse du Travail de Villejuif !

Bourse_du_travail_VillejuifLe Parti de Gauche de Villejuif apporte son soutien aux militants syndicalistes pour la défense de la Bourse du Travail de Villejuif. La nouvelle municipalité maintient son projet de cession du bâtiment sans aucune garantie de relogement dans des conditions similaires : facilité d’accès, confidentialité de réception des salariés, salle de réunion pour les salariés qui n’en disposent pas dans leur entreprise…

Les conditions de travail des salariés se dégradent de plus en plus : horaires imposés, heures non déclarées, harcèlement, non-respect des règles de sécurité, politique salariale au rabais…

Le contexte économique sert souvent de prétexte pour imposer un recul des droits au travail. Si les salariés doivent faire des efforts, les actionnaires continuent bizarrement à voir leurs dividendes augmenter. Juste à côté de nous, les salariés de l’Oréal s’étaient vu refuser une augmentation de salaire alors que leur entreprise fait des milliards de bénéfices. C’est grâce à la lutte syndicale qu’ils ont pu se faire entendre.

Tous les salariés ont besoin d’un lieu d’écoute, de conseil, d’information, d’organisation et d’appui. C’est la mission d’une Bourse du Travail.

C’est pourquoi, nous devons être aussi nombreux que possible à la défendre : le Parti de Gauche de Villejuif se joint donc à l’appel des syndicats à manifester vendredi 6 mars, à 18h30, devant la Mairie de Villejuif.

Annulation du Conseil Municipal du 6 février: « C’est pas ma faute, c’est les autres ! »

Dans son communiqué de presse, Franck Le Bohellec accuse le public présent hier soir dans la salle du conseil municipal d’être responsable de l’annulation de la séance.
Un petit retour en arrière s’impose pour comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là. Lire la suite

100 jours de grève à Paul Guiraud : soutien aux grévistes !

Hier soir, les grévistes de Paul Guiraud conviaient tout un chacun pour un pique-nique convivial dans la cour de l’hôpital afin de marquer le centième jour de leur lutte, dont nous vous parlions déjà en juin. Malgré l’obtention du départ de l’ancien directeur de l’hôpital, Mr. Poinsignon, les salariés n’ont toujours pas obtenu satisfaction de leur revendication principale, le maintien du temps de travail à 8h, le temps réellement effectué, et pas un temps de travail irréaliste de 7h36 que la direction veut imposer, et qui ne permettrait plus aux salariés d’accomplir correctement leurs tâches auprès des malades. Alors bien sûr, les salariés resteraient plus longtemps pour soigner correctement « leurs » patients. Par amour du métier, par respect de « leurs » patients. Mais ils y laisseraient des plumes : 10 jours de RTT supprimés. Concrètement, le direction leur demande donc de travailler 10 jours de plus par an, gratuitement, et ce sans aucun accord avec les syndicats !

C’est est trop. Les salariés refusent de se laisser faiPGV4re, et cela fait 100 jours qu’ils mènent une lutte exemplaire, avec occupation des bureaux de la direction, puis maintenant de la cour de l’hopital, où un piquet de grève se tient dans des tentes 24 heures sur 24. Pour célébrer ces « cent jours », les salariés organisaient un pique-nique convivial dans la cour de l’hôpital, où nous nous sommes rendus hier avec notre élue Gaelle Leydier ainsi que notre amie Sandra da Silva, élue communiste. Dans un discours bref et émouvant, Joël Volson, secrétaire local du syndicat Sud-santé, a rappelé à la fois la longueur de cette lutte, le fait qu’elle est très suivie par d’autres salariés hospitaliers dans tout le pays, et quelque part symbolique des luttes qui peuvent s’organiser localement contre l’austérité, et qu’il faudrait pouvoir faire converger. Il a aussi rappelé la nécessité de maintenir un froPGV6nt uni entre toutes les catégories de personnel de l’hôpital pour obtenir gain de cause. Pour cela, les Paulguiraudiens ont aussi besoin de fédérer des villejuifois autour de leur lutte !

Le Parti de Gauche de Villejuif renouvelle son soutien aux grévistes de l’hopital Paul Guiraud et les félicite pour leur lutte exemplaire. Solidarité avec les hospitaliers de Paul Guiraud ! La lutte continue !

Villejuif, collectivité hors-TAFTA !

Photo_taftaA l’initiative des élus Front de Gauche, et faisant suite également à l’interpellation de notre élue, Gaëlle Leydier, formulée dans le Villejuif Notre Ville du mois de Juin, le Conseil Municipal du 11 juillet 2014 a déclaré symboliquement Villejuif « Ville hors-TAFTA ». En conséquence, la ville de Villejuif par la voix de son Conseil municipal demande officiellement l’arrêt des négociations sur le TAFTA, la publication de tous les documents existants relatifs à ces négociations, et l’ouverture d’un débat national avec toutes les forces vives du pays. En attendant, Mr le Maire est invité à contacter les collectivités territoriales ayant adopté des positions similaires.

Succès pour le Front de Gauche et les anti-TAFTA de Villejuif ? Sans doute. Ce succès vient après plusieurs initiatives visant à alerter la population sur les dangers de ce traité, notamment au cours de la campagne électorale des élections européennes, et avec le débat organisé aux Esselières par les Amis de l’Huma, ATTAC, le Mouvement de la Paix et l’ARAC. Cette décision ne peut être que symbolique car ce n’est pas le Conseil municipal de Villejuif qui est décisionnaire sur ce sujet, mais elle constitue un point d’appui pour la lutte qu’il faut continuer, et que nous continuerons, contre ce traité. Première étape de cette lutte, aller signer, faire signer la pétition nationale Toutes et tous hors TAFTA !, du collectif national unitaire stop TAFTA, dont le Parti de Gauche fait part aux côtés de toutes les autres forces du Front de Gauche.

Le voeu intégral voté par le Conseil Municipal est reproduit ci-dessous :

Lire la suite

Appel du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens – Manifestation mercredi 23 juillet

L’offensive de l’armée israélienne sur Gaza continue et s’intensifie. Nous ne pouvons rester sans réagir face aux bombardements de civils, face aux centaines de morts. Nous réaffirmons que la colonisation de la Palestine doit cesser, que les droits du peuple palestinien doivent être reconnus, et que la violence et l’agression menées par le gouvernement d’Israël sont une honte pour l’humanité tout entière.
Refuser qu’une manifestation de soutien avec le peuple palestinien se tienne à Paris était une remise en cause grave de la liberté d’expression, comme l’a dénoncé entre autre le Parti de Gauche.
En soutien au peuple palestinien, le Parti de Gauche du Val-de-Marne appelle ses adhérent-e-s à participer à la manifestation de soutien à la Palestine du Collectif national pour une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens (dont le PG est signataire) demain mercredi 23 juillet.  

Informations pratiques :

Rdv place Denfert-Rochereau à 18h30.

Parcours : Denfert – Invalides.

Parcours : https://goo.gl/maps/jQzi3

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Collectif-National-Paix-Juste-Durable-Palestine/342194619262267?fref=ts 

Delphine Fenasse et Sébastien Baudouin, Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne.

Ci-dessous, l’appel du Collectif national pour une Paix juste entre Israéliens et Palestiniens, et le communiqué du Front de Gauche sur la liberté de manifester.

Lire la suite

À Ivry, pour le bidonville rue Truillot, pas d’expulsion mais un projet social !

Source : site du Parti de Gauche d’Ivry-sur-Seine

Déclaration du Front de gauche d’Ivry-sur-Seine

Depuis trois ans, plus d’une centaine de familles Roms et roumaines survivent dans un bidonville au cœur de notre ville. Face à l’urgence sociale, un collectif de soutien s’est constitué menant de front la coordination d’aides humanitaires et le développement du combat politique.

Les habitants de ce bidonville, qui compte 80 enfants scolarisés, vivent sous la menace d’une expulsion. Après trois ans de solidarités (associatives, municipale et politiques), et la réalisation d’un diagnostic social, 1ere pierre pour des projets durables pour les familles concernées, l’expulsion constituerait une catastrophe : rupture de scolarisation, isolement des familles, fin de toute possibilité de projet social.

Les forces du Front de Gauche (PCF, PG, Ensemble) s’associent à la revendication du collectif d’un projet social pour tous les habitants du bidonville de la rue Truillot. Pour cela, l’ensemble des institutions (Union Européenne, Etat, Région, Conseil général et Municipalité) doivent prendre leur responsabilité. La ville et le Conseil général ont déjà pris l’engagement d’une solution transitoire concernant 29 familles. La lutte doit s’engager pour une gestion partagée et digne des 100 autres familles d’autant que des solutions existent.

Nous nous associons à l’ensemble des initiatives de solidarité initiées par le collectif et serons présents lors des deux rassemblements des 3 et 7 juillet pour porter ces revendications. Ni bidonville, ni expulsion

Pour signer la pétition c’est ici !

Samedi de musique et de lutte à l’hôpital Paul Guiraud

IMG_2601Ce samedi, musique et ambiance combative à l’hôpital Paul Guiraud ! Les salariés de l’hôpital sont en grève depuis le 2 juin, soit maintenant 2 semaines, afin d’éviter une réorganisation forcée de leur temps de travail par la direction de l’hopital : mise en place imposée des « 7h36 » au lieu des 8h de travail actuelles, avec comme double conséquence une réduction de la qualité des soins (réduction ou suppression du chevauchement inter-équipes) et la réduction du nombre de jours de RTT des salariés. Les raisons de la grève sont expliquées clairement dans ce tract (img004).
 
Ce samedi, les grévistes ont organisé un concert de solidarité dans la cour de l’hopital avec le duo Kenna & Cox : un moment de solidarité que nous avons partagé avec les salariés en lutte et leurs patients. Les militants de Villejuif du Parti de Gauche apportent leur soutien fraternel aux grévistes de l’hopital Paul Guiraud, et souhaitent la réussite de leur mouvement, afin de préserver leurs conditions de travail et la qualité des soins à Paul Guiraud.
 
Liens :
– Tract explicatif (pdf) : img004

Les Samedis de Papiers

Les lycéens sans papiers, ex-mineurs isolés ou vivant dans leur famille, se rassemblent à partir du 3 mai

Place de la Sorbonne tous les samedis de 16h30 à 18h,

pour exiger leur régularisation.  Ils seront soutenus par leurs camarades, leurs enseignants, des parents d’élèves, des syndicalistes enseignants et lycéens.
En présence de personnalités artistiques, littéraires, scientifiques, associatives, syndicales et politiques.
L’initiative se conclura par les Assises régionales du lycéen-ne sans papiers le vendredi 27 juin au Conseil régional d’Ile de France.

En savoir +: le site RESF