100 jours de grève à Paul Guiraud : soutien aux grévistes !

Hier soir, les grévistes de Paul Guiraud conviaient tout un chacun pour un pique-nique convivial dans la cour de l’hôpital afin de marquer le centième jour de leur lutte, dont nous vous parlions déjà en juin. Malgré l’obtention du départ de l’ancien directeur de l’hôpital, Mr. Poinsignon, les salariés n’ont toujours pas obtenu satisfaction de leur revendication principale, le maintien du temps de travail à 8h, le temps réellement effectué, et pas un temps de travail irréaliste de 7h36 que la direction veut imposer, et qui ne permettrait plus aux salariés d’accomplir correctement leurs tâches auprès des malades. Alors bien sûr, les salariés resteraient plus longtemps pour soigner correctement « leurs » patients. Par amour du métier, par respect de « leurs » patients. Mais ils y laisseraient des plumes : 10 jours de RTT supprimés. Concrètement, le direction leur demande donc de travailler 10 jours de plus par an, gratuitement, et ce sans aucun accord avec les syndicats !

C’est est trop. Les salariés refusent de se laisser faiPGV4re, et cela fait 100 jours qu’ils mènent une lutte exemplaire, avec occupation des bureaux de la direction, puis maintenant de la cour de l’hopital, où un piquet de grève se tient dans des tentes 24 heures sur 24. Pour célébrer ces « cent jours », les salariés organisaient un pique-nique convivial dans la cour de l’hôpital, où nous nous sommes rendus hier avec notre élue Gaelle Leydier ainsi que notre amie Sandra da Silva, élue communiste. Dans un discours bref et émouvant, Joël Volson, secrétaire local du syndicat Sud-santé, a rappelé à la fois la longueur de cette lutte, le fait qu’elle est très suivie par d’autres salariés hospitaliers dans tout le pays, et quelque part symbolique des luttes qui peuvent s’organiser localement contre l’austérité, et qu’il faudrait pouvoir faire converger. Il a aussi rappelé la nécessité de maintenir un froPGV6nt uni entre toutes les catégories de personnel de l’hôpital pour obtenir gain de cause. Pour cela, les Paulguiraudiens ont aussi besoin de fédérer des villejuifois autour de leur lutte !

Le Parti de Gauche de Villejuif renouvelle son soutien aux grévistes de l’hopital Paul Guiraud et les félicite pour leur lutte exemplaire. Solidarité avec les hospitaliers de Paul Guiraud ! La lutte continue !

Publicités

Samedi de musique et de lutte à l’hôpital Paul Guiraud

IMG_2601Ce samedi, musique et ambiance combative à l’hôpital Paul Guiraud ! Les salariés de l’hôpital sont en grève depuis le 2 juin, soit maintenant 2 semaines, afin d’éviter une réorganisation forcée de leur temps de travail par la direction de l’hopital : mise en place imposée des « 7h36 » au lieu des 8h de travail actuelles, avec comme double conséquence une réduction de la qualité des soins (réduction ou suppression du chevauchement inter-équipes) et la réduction du nombre de jours de RTT des salariés. Les raisons de la grève sont expliquées clairement dans ce tract (img004).
 
Ce samedi, les grévistes ont organisé un concert de solidarité dans la cour de l’hopital avec le duo Kenna & Cox : un moment de solidarité que nous avons partagé avec les salariés en lutte et leurs patients. Les militants de Villejuif du Parti de Gauche apportent leur soutien fraternel aux grévistes de l’hopital Paul Guiraud, et souhaitent la réussite de leur mouvement, afin de préserver leurs conditions de travail et la qualité des soins à Paul Guiraud.
 
Liens :
– Tract explicatif (pdf) : img004