Les interventions occidentales ne font qu’attiser les incendies au Moyen-Orient. Déclaration de John Prescott, ex-vice premier ministre de Grande Bretagne

Le texte qui suit est la traduction d’un article de John Prescott, paru dans le journal anglais Mirror et accessible en version originale ici. John Prescott a été vice premier ministre de Tony Blair de 1997 à 2007. Ce texte n’est pas une prise de position du Parti de Gauche, mais une contribution dont nous jugeons qu’elle mérite d’être versée au débat de ce côté-ci de la Manche.

Prescott

13/11 : une autre date qui signifiera toujours plus qu’une simple juxtaposition de chiffres. Comme 9/11 et 7/7, elle symbolisera un moment où un pays, son gouvernement et les gens réalisent une vérité pénible : nous ne pouvons jamais vraiment à l’abri de la terreur.

Parce que nous ne pouvons jamais, la main sur le coeur, dire que nous pouvons protéger le public.

Que ce soit dans les Twin Towers de New York, le métro de Londres ou même sur les plages de la Tunisie, les extrémistes fondamentalistes trouveront toujours un moyen.

Les gouvernements promettent une justice rapide et le châtiment,  mais nous ne pouvons faire que très peu.

Il se trouvera des politiciens qui utiliseront les morts à Paris, comme ils l’ont fait après le 11 Septembre, pour progresser vers l’objectif d’accroître intervention militaire au Moyen-Orient.

La route de la vengeance ne se termine pas avec les talibans en Afghanistan. Elle a ajouté de nouvelles destinations – Saddam en Irak, Kadhafi en Libye, puis Assad en Syrie.

Une chose que j’ai apprise est que cette intervention occidentale n’aide jamais, elle ne fait qu’aggraver les choses. Et les aggraver considérablement.

Nos interventions, si nobles que puissent paraître leurs intentions, ne font qu’attiser les incendies au Moyen-Orient. Lire la suite

Publicités