Si c’est la « chienlit », c’est celle de l’oligarchie…

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Edito de Danielle Simonnet, co-coordinatrice du Parti de Gauche

Cette semaine, les images de la chemise déchirée du DRH d’Air France auront fait le tour du monde, provoquant l’effroi des oligarques. Le déchainement médiatique et politique fut à son comble, certains n’hésitant pas à parler d’un « lynchage », Valls traitant les salariés de « voyous », Sarkozy de « chienlit ». Pourtant, le fond de l’affaire révèle d’abord et avant tout une violence sociale inouïe où la direction tente d’imposer un nouveau plan de licenciement de 2 900 personnes. Plus de 10 000 emplois déjà supprimés depuis 2012, plus de 13 000 avec le nouveau plan d’après les chiffres officiels, et 15 000 avec les chiffres syndicaux. Autant de vies brisées, voilà la pire violence sociale subie à laquelle il faudrait se soumettre en silence !

Lire la suite

Publicités