Hausse d’impôts (mal) déguisée à Villejuif

Taxe_hab
Lors du Conseil Municipal du 26 septembre, les élus de la majorité municipale dite « Union citoyenne » ont voté une modification de la politique d’abattements de la taxe d’habitation. Sous couvert de doux euphémismes tels que « reprofilage » ou « optimisation », la suppression de cet abattement aura une conséquence extrêmement simple : chaque foyer villejuifois verra sa taxe d’habitation augmenter d’une cinquantaine d’euros, à l’exception de quelques rares foyers.

Soyons clairs : une hausse des recettes fiscales était sans doute indispensable, tant les dotations de l’état aux collectivités territoriales (et les plus touchées sont les communes) diminuent d’année en année. Cela avait débuté sous le règne de Nicolas Sarkozy et s’est intensifié sous celui de François Hollande. C’est toutefois avec de nombreuses contorsions que la majorité municipale a présenté cette hausse des impôts locaux.

Lire la suite

Publicités

Mr le Maire, merci de cesser vos propos désobligeants

Suite aux propos et attitudes désobligeants du Maire par rapport aux élus de l’opposition, voici une lettre ouverte en date du 8 avril 2015 envoyée par les élu-e-s Front de Gauche, PS et MRC :

Lettre ouverte à Monsieur le Maire

 

Annulation du Conseil Municipal du 6 février: « C’est pas ma faute, c’est les autres ! »

Dans son communiqué de presse, Franck Le Bohellec accuse le public présent hier soir dans la salle du conseil municipal d’être responsable de l’annulation de la séance.
Un petit retour en arrière s’impose pour comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là. Lire la suite

Union citoyenne : les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

CM_2609À l’heure où un Mouvement pour la Sixième République émerge, conséquence de l’inaptitude de plus en plus manifeste des institutions de la Cinquième à faire participer le peuple à la gestion du pays, nous, Parti de Gauche, portons l’exigence de nouveaux droits démocratiques, au niveau national mais aussi au niveau local : référendum révocatoire, référendum d’initiative populaire, droit de pétition aussi étendu que possible. Or, contrairement à leurs promesses de campagne, ceux qui gèrent la ville ont aujourd’hui sévèrement restreint le droit de pétition à Villejuif. C’est pourquoi notre élue, Gaelle Leydier, a voté contre le projet de règlement intérieur du Conseil Municipal qui entérine ce recul.

Au cours de la campagne des municipales, les futurs élus de la majorité avaient promis un VRAI renouveau démocratique sur la ville.

Que n’avions-nous pas entendu !

  • « Impliquer réellement les villejuifois dans les décisions de la ville » liste le Bohellec – UMP
  • « Mettre en place une plateforme de démocratie participative » liste Vidal
  • « Citoyennes et citoyens, villejuifois de tous horizons, vous serez entendus, associés à nos décisions » liste Gandais – Europe Ecologie Les Verts
  • « Avec la participation des villejuifoises et des villejuifois, afin de redonner tout son sens au groupe, rédiger la déclaration des devoirs de l’homme et du citoyen de Villejuif ». Liste Harel- UDI

Et même plus récemment, dans la tribune du VNV de septembre 2014, signée par monsieur Obadia, maire adjoint liste Union citoyenne, tendance UDI : « après 89 ans de règne sans partage du Parti Communiste sur la ville, il est temps de construire une véritable démocratie participative dans laquelle les habitants de Villejuif vont pouvoir s’exprimer sur tous les sujets qui les concernent ».

Toutes ces belles promesses et ces belles paroles ont tout simplement été annulées, réduites en cendres, foulées au pied par l’adoption par ces mêmes personnes du nouveau règlement intérieur du conseil municipal le 26 septembre 2014.

Lire la suite

Union citoyenne : les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

CM_2609Article du 29 septembre 2014

À l’heure où un Mouvement pour la Sixième République émerge, conséquence de l’inaptitude de plus en plus manifeste des institutions de la Cinquième à faire participer le peuple à la gestion du pays, nous, Parti de Gauche, portons l’exigence de nouveaux droits démocratiques, au niveau national mais aussi au niveau local : référendum révocatoire, référendum d’initiative populaire, droit de pétition aussi étendu que possible. Or, contrairement à leurs promesses de campagne, ceux qui gèrent la ville ont aujourd’hui sévèrement restreint le droit de pétition à Villejuif. C’est pourquoi notre élue, Gaelle Leydier, a voté contre le projet de règlement intérieur du Conseil Municipal qui entérine ce recul.

Au cours de la campagne des municipales, les futurs élus de la majorité avaient promis un VRAI renouveau démocratique sur la ville.

Que n’avions-nous pas entendu !

  • « Impliquer réellement les villejuifois dans les décisions de la ville » liste le Bohellec – UMP
  • « Mettre en place une plateforme de démocratie participative » liste Vidal
  • « Citoyennes et citoyens, villejuifois de tous horizons, vous serez entendus, associés à nos décisions » liste Gandais – Europe Ecologie Les Verts
  • « Avec la participation des villejuifoises et des villejuifois, afin de redonner tout son sens au groupe, rédiger la déclaration des devoirs de l’homme et du citoyen de Villejuif ». Liste Harel- UDI

Et même plus récemment, dans la tribune du VNV de septembre 2014, signée par monsieur Obadia, maire adjoint liste Union citoyenne, tendance UDI : « après 89 ans de règne sans partage du Parti Communiste sur la ville, il est temps de construire une véritable démocratie participative dans laquelle les habitants de Villejuif vont pouvoir s’exprimer sur tous les sujets qui les concernent ».

Toutes ces belles promesses et ces belles paroles ont tout simplement été annulées, réduites en cendres, foulées au pied par l’adoption par ces mêmes personnes du nouveau règlement intérieur du conseil municipal le 26 septembre 2014.

Lire la suite