Collectif « Nous ne céderons pas » du Val-de-Bièvre

Le comité Val-de-Marne Ouest du Parti de Gauche participe au collectif « Nous ne céderons pas » du Val-de-Bièvre, contre la constitutionnalisation de l’état d’urgence, la déchéance de nationalité et la réforme de la procédure pénale. Après le succès de la la réunion publique du 16 février à Villejuif, nous appelons chacun à diffuser le tract ci-dessous autour de lui et à participer à la réunion du 18 mars à Créteil. tract_nous_ne_cederons_pas_VDB

Ensemble, nous pouvons ! L’exigence d’un Val-de-Marne citoyen, social et écologique

bandeau_ensemble

Site web « Ensemble, nous pouvons ! »

Solidarités, environnement, culture, démocratie, éducation: les politiques publiques menées au niveau départemental conditionnent notre qualité de vie et assurent des protections souvent décisives face à la crise de notre modèle de développement  productiviste.

Ces élections s’inscrivent dans un contexte économique, politique et moral très préoccupant. Les politiques d’austérité menées en Europe et en France empêchent toute reprise de l’activité économique, amputent les moyens d’action des collectivités et plongent chaque jour davantage de Français dans la précarité, le chômage et la peur du lendemain. Cette situation met à mal notre pacte social et contribue  au repli sur soi et à la haine de ceux qui ne nous ressemblent pas.

Lire la suite

Nous sommes tou-tes des Charlie-Hebdo

JesuischarlieCommuniqué du Parti de Gauche du Val-de-Marne

Le Parti de Gauche du Val-de-Marne condamne avec la plus grande fermeté cet attentat criminel contre nos amis de Charlie-Hebdo.

C’est au fondement même de notre République et au droit à la liberté d’expression que se sont attaqués ces meurtriers. Comme tou-tes les républicain-nes, les militant-es du Parti de Gauche sont sidéré-es et meurtri-es par ce crime lâche et sanglant. Ils sont aux côtés des familles des victimes, dont ils partagent la douleur. Nous pleurons nos amis de Charlie-Hebdo.

Cet acte barbare ne doit pas être laissé sans réaction. Dès aujourd’hui, nous appelons à l’union de tou-tes les républicain-nes autour de la défense des libertés et invitons tou-tes les citoyen-nes à participer aux manifestations en soutien à Charlie-Hebdo.

Fait à Limeil-Brévannes, les 7 janvier 2015

Delphine Fenasse et Sébastien Baudoin, co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne

Le Parti de Gauche réaffirme son exigence de l’encadrement des loyers

Communiqué du Parti de Gauche Val-de-Marne

L’annonce faite par le Premier ministre M. Valls de la remise en cause du dispositif d’encadrement des loyers, pourtant voté par le parlement au printemps dernier, est un nouveau mauvais coup fait aux familles modestes. Les lobbys de l’immobilier ont gagné, les locataires vont y perdre !

Mme la ministre du logement Sylvia Pinel est aujourd’hui en déplacement dans notre département. Nous, Parti de Gauche du Val-de-Marne sommes présents pour lui rappeler que le dispositif d’encadrement des loyers, bien qu’il ne soit qu’une timide avancée au droit à un logement digne et accessible pour tous, doit être maintenu notamment sur l’ensemble des communes du département, qui est soumis à une forte pression spéculative.

Dans notre département où les 4 députés socialistes soutiennent sans écart le Premier ministre et le gouvernement dans son projet de détricotage de la loi ALUR (Duflot), la crédibilité du Parlement apparaît encore un peu plus entachée… Vivement la 6e République !

Fait à Limeil-Brévannes, le 4 septembre 2014

Delphine Fenasse et sébastien Baudoin,
Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne

Réaction post électorale pour 1ère heure

L’analyse de notre camarade François Cocq sur les résultats de l’élection européenne. À lire !

François Cocq

Première heureInterview au journal Première heure dimanche 25 mai à 23h

La course à l’abîme a commencé. Le déchainement électoral des extrêmes-droites européennes, la poussée des conservateurs et l’agonie de la social-démocratie nous promettent des lendemains bien sombres si nous ne nous donnons pas les moyens de renverser la table.

Voir l’article original 506 mots de plus