Si c’est la « chienlit », c’est celle de l’oligarchie…

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Danielle Simonnet (photothèque PG, CC-BY)

Edito de Danielle Simonnet, co-coordinatrice du Parti de Gauche

Cette semaine, les images de la chemise déchirée du DRH d’Air France auront fait le tour du monde, provoquant l’effroi des oligarques. Le déchainement médiatique et politique fut à son comble, certains n’hésitant pas à parler d’un « lynchage », Valls traitant les salariés de « voyous », Sarkozy de « chienlit ». Pourtant, le fond de l’affaire révèle d’abord et avant tout une violence sociale inouïe où la direction tente d’imposer un nouveau plan de licenciement de 2 900 personnes. Plus de 10 000 emplois déjà supprimés depuis 2012, plus de 13 000 avec le nouveau plan d’après les chiffres officiels, et 15 000 avec les chiffres syndicaux. Autant de vies brisées, voilà la pire violence sociale subie à laquelle il faudrait se soumettre en silence !

Lire la suite

Publicités

Hollande, Valls, et le culte du cargo

Le culte du cargo est un ensemble de pratiques de certaines populations indigènes de Mélanésie, visant à obtenir un effet favorable (l’arrivée d’un avion cargo pour parachuter des vivres) par des moyens magiques, consistant à mimer le comportant des techniciens militaires étrangers observés durant la seconde guerre mondiale (opérateurs radio, personnels des aéroports) qui permet à ces techniciens étrangers d’obtenir l’effet désiré : l’arrivée d’un avion cargo pour parachuter des vivres. L’avion cargo était vu par ces populations ayant vécu jusque là sans contact avec la civilisation occidentale comme une manifestation d’origine divine, obtenue par des comportements tels que parler dans une radio ou s’agiter au bout d’une piste d’atterrissage. Les populations indigènes pensaient donc qu’en reproduisant ces comportements, ils obtiendraient l’effet désiré, à savoir l’arrivée de vivres. Ces croyances les amenaient à des comportements inefficaces et même contre-productifs : construire de fausses pistes d’atterrissage, de faux postes de communication radio, en paille, bois et coquilles de noix de coco, agiter des signaux lumineux au bout de la piste d’atterrissage, etc. Et si ça ne fonctionne pas, c’est qu’on n’en a pas fait assez ! Il faut encore construire des hangars, des antennes, de faux avions à placer en bout de piste d’atterrissage, détruire les récoltes en offrande aux divinités, etc.

Et Hollande et Valls dans tout ça ? Ils se sont fait, avec une majorité de la classe politique, les prophètes en France d’une forme bien particulière du culte du cargo. Lire la suite

Le Parti de Gauche réaffirme son exigence de l’encadrement des loyers

Communiqué du Parti de Gauche Val-de-Marne

L’annonce faite par le Premier ministre M. Valls de la remise en cause du dispositif d’encadrement des loyers, pourtant voté par le parlement au printemps dernier, est un nouveau mauvais coup fait aux familles modestes. Les lobbys de l’immobilier ont gagné, les locataires vont y perdre !

Mme la ministre du logement Sylvia Pinel est aujourd’hui en déplacement dans notre département. Nous, Parti de Gauche du Val-de-Marne sommes présents pour lui rappeler que le dispositif d’encadrement des loyers, bien qu’il ne soit qu’une timide avancée au droit à un logement digne et accessible pour tous, doit être maintenu notamment sur l’ensemble des communes du département, qui est soumis à une forte pression spéculative.

Dans notre département où les 4 députés socialistes soutiennent sans écart le Premier ministre et le gouvernement dans son projet de détricotage de la loi ALUR (Duflot), la crédibilité du Parlement apparaît encore un peu plus entachée… Vivement la 6e République !

Fait à Limeil-Brévannes, le 4 septembre 2014

Delphine Fenasse et sébastien Baudoin,
Co-secrétaires du Parti de Gauche du Val-de-Marne